Le 7 mai prochain, que ce soit Marine Le Pen ou Emmanuel Macron au pouvoir, le futur chef de l'Etat coûtera plus cher aux Français après son départ de l'Elysée. 

Le 7 mai, la France aura un nouveau président. Soit Emmanuel Macron, le candidat soutenu par "En Marche !", soit Marine Le Pen, soutenue par le Front national. Mais que ce soit l'un ou l'autre, le futur chef de l'Etat coûtera plus cher aux contribuables français.

En effet, tout président qui quitte ses fonctions à l'issue de son mandat obtient une retraite au titre de son ancienne fonction présidentielle. Cette retraite est de l'ordre de 5 200 euros net par mois. Or, si l'on prend les âges des deux candidats qualifiés, à savoir 39 ans pour Emmanuel Macron et 48 ans pour Marine Le Pen, ceux-ci sont bien inférieurs à celui de François Hollande, par exemple, âgé de 62 ans. Ainsi, à l'issue de leur premier (ou second) mandat, Emmanuel Macron ou Marine Le Pen coûteront plus cher aux contribuables français.

François Hollande aura une retraite de 15 100 euros net par mois

Publicité
Concernant François Hollande, président sortant, le député de l'Aisne René Dosière, l'expert des finances publiques, a fait savoir au magazine Capital, qu'il "aura pour vivre, d'une part le traitement qui est accordé aux anciens présidents, c'est-à-dire 5 200 euros nets par mois. S'ajouteront à cette somme les retraites que François Hollande a eu durant sa carrière professionnelle : celle de magistrat de la Cour des comptes (3 500 euros), celle de parlementaire (6 200 euros) et celle d'élu local (235 euros)."

Le président pourra cumuler toutes ces retraites, ce qui fait un total de 15 100 euros net par mois.

Vidéo sur le même thème : Le Pen-Macron : deux visions opposées pour la France

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet