Avant d'entrer en politique, Emmanuel Macron a fréquenté les bancs de Sciences Po. D'anciens professeurs de la célèbre école parisienne racontent le parcours exemplaire de l'élève Macron.

Emmanuel Macron était un élève "brillant" selon ses professeurs de Sciences Po Paris. L'école a récemment dévoilé les appréciations qu'a reçues l'ancien ministre de l'Economie durant son parcours d'étudiant. Il suit d'abord trois années de prépa littéraire au lycée Henri IV, mais échoue à deux reprises au concours d'entrée à l'Ecole normale supérieure puis décide d'intégrer Sciences Po Paris "avec un certain esprit de revanche".

"Un élève doté d'une pensée originale"

Dans son dossier de candidature pour l'IEP, ses professeurs de khâgne disent de lui que c'est un candidat "qui inspire confiance et sympathie" et une “personnalité enthousiaste et vivante". À Sciences Po, Emmanuel Macron choisit dans un premier temps la section "Internationale" puis change pour la section "Service public". Il effectue sa troisième année en deux ans et suit en parallèle des études de philosophie à l'Université de Nanterre où il obtient un DEA. Bien que son emploi du temps soit déjà très chargé, il devient au même moment l'assistant éditorial du philosophe Paul Ricoeur pour son ouvrage, La mémoire, l'histoire, l'oubli, paru en 2000 au Seuil.

Emmanuel Macron est un élève "brillant doté d’une pensée originale et construite", selon ses professeurs de Sciences Po. Ces derniers soulignent qu'il a des "facilités évidentes à l’expression orale tant sur le fond que sur la forme" qui peuvent s'expliquer par une pratique du théâtre depuis le lycée complétée par des stages au Cours Florent.

"Un étudiant qui adore dialoguer"

"C’était le meilleur étudiant de ma conférence", a affirmé Ali Baddou, un des ses enseignants qui se souvient qu'il "adorait poser des questions, dialoguer". De son côté, François Doss, son professeur d'histoire souligne "sa capacité de faire la synthèse entre les différents enseignements et de les remobiliser" et "une animation constante des débats dans le groupe, d’un niveau toujours excellent."

À lire aussi - Emmanuel Macron : un journaliste révèle comment on le surnomme en privé

Publicité
Emmanuel Macron avait néanmoins quelques défauts. L'étudiant pouvait se montrer un peu bavard et avait "une tendance à être trop certain", selon son professeur en histoire et droit des États, mais qui le qualifie "d'étudiant exceptionnel à tous égards". "Beaucoup d’intelligence et d’élégance morale. Une vraie générosité. Des qualités intellectuelles hors du commun", a-t-il ajouté.

En vidéo sur le même thème : Du collège en passant par l'ENA, ils racontent l’itinéraire de Macron et de son ambition présidentielle

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité