Mardi à l’Assemblée nationale, le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot a fait un malaise alors qu’il était en pleine audition. Depuis, son équipe a donné de ses nouvelles. 

Sans doute plus de peur que de mal. Mardi, Nicolas Hulot a fiat un malaise à l’Assemblée Nationale. Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot était en pleine audition par la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire lorsqu’il a déclaré se sentir mal. "Je vous demande votre indulgence. Je suis arrivé ici avec un peu de fièvre, j’ai besoin de cinq minutes de pause si ça ne vous dérange pas", a-t-il expliqué au micro face aux députés. Malgré tout souriant, le ministre a ajouté : "Ce n’est pas l’accumulation de questions qui me pose problème mais, pardon de cette spontanéité. Je vous demande cinq minutes". Nicolas Hulot s’est ensuite retiré de la salle. Et la séance a été suspendue.

"La situation ne s’améliore pas"

Publicité
Quelques minutes plus tard, et alors que le ministre ne revenait pas, la président de la commission, Barbara Pompili, a à son tour pris le micron pour annoncer que l’écologiste ne reviendrait pas ce jour-là. "Chers collègues, la situation ne s’améliore pas donc je crois que le plus simple c’est que nous repoussions cette audition à une date ultérieure", a-t-elle indiqué avant d’ajouter : "Je peux m’adresser en notre nom à tous pour souhaiter un bon rétablissement à notre ministre". Une dernière phrase qui a soulevé les applaudissements des députés présents.

Un peu plus tard, l’équipe ministérielle de Nicolas Hulot a rapporté qu’il avait été victime d’un "léger malaise" après avoir quitté la salle. Selon elle, il n’y a "rien de grave".

 

Vidéo sur le même thème : L'étonnant surnom de Nicolas Hulot

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité