Ils se sont enfin mis d’accord. Du moins sur le principe. Jean-François Copé et François Fillon ont trouvé un terrain d’entente pour l’organisation de primaires au sein de l’UMP visant à désigner un candidat pour les présidentielles de 2017.

Ils se sont affrontés durant plus d’un mois fin 2012, dans une guerre des chefs pour la présidence de l’UMP qui a bien failli faire exploser le parti. Jean-François Copé et François Fillon ont déjeuné ensemble ce mercredi et sont tombés d’accord sur l’organisation de primaires destinées à désigner le candidat de la droite pour les présidentielles de 2017. Des primaires qui  devraient donc être inscrites dans les nouveaux statuts de l’UMP, et qui étaient une des conditions de la sortie de crise que l’ancien Premier ministre et le nouveau leader du parti avaient signée le 17 décembre dernier.

Reconstruire la famille politique« Il y aura des primaires à droite, c'est un principe qui est désormais acté » avait déclaré François Fillon à la sortie de la commission de révision des statuts de l’UMP. « Nous avons acté des modalités d'organisation de la primaire à la présidentielle »  avait lui aussi confirmé Jean-François Copé. « Maintenant nous avons la charpente globale de nos nouveaux statuts et nous aurons une nouvelle réunion pour les finaliser à la mi-mai ». Le climat, aujourd’hui apaisé au sein de l’UMP, a donc permis aux ennemis d’hier de penser à l’avenir. « Je crois que c'était une manière très positive d'acter tout ce que nous avons fait ensemble depuis ces six mois derniers mois et de travailler à la reconstruction de notre famille politique » a-t-il ajouté à la sortie de son déjeuner avec François Fillon.

Publicité
D'accord pour les primaires mais pas un mot sur la présidence du partiReste donc à mettre tout cela par écrit. Mais si le principe de primaires en vue des prochaines présidentielles semble scellé (un accord pour s'affronter de nouveau en quelque sorte), il n’a pas été question de la question qui fâche vraiment : celle de la présidence de l’UMP. Jean-François Copé a tenu de son côté à rappeler que la priorité essentielle était aujourd’hui de se préoccuper des Français. « Vous savez, la situation de la France est tellement grave que l'heure est vraiment à s'occuper d'abord des soucis des Français et à en finir avec la politique politicienne. Je crois que c'est important pour notre vie interne que ce travail d'écriture des statuts soit fait, mais croyez-moi le vrai sujet c'est d'abord les Français » a-t-il déclaré. Quant à une éventuelle candidature de Nicolas Sarkozy, dont le retour est régulièrement évoqué, Jean-François Copé a éludé la question. « C'est une autre histoire qui s'écrira le moment venu » a-t-il indiqué au micro de BFM TV. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publiez votre commentaire

4 commentaires

Partez, retournez à vos

Portrait de a.raf

 Partez, retournez à vos professions, si vous en aviez une, si vous ne l'avez pas oubliée ; la politique n'est pas une affaire de professionnels, mais de citoyens engagés, qui n'obtiendront pas de plus mauvais résultats que les votres, mais ne chercheront pas à faire fortune sur les deniers publics, ne chercheront pas à se voter des privilèges multiples et repartiront le coeur léger, après éventuellement un renouvelllement de mandat, mais pas plus, à leur métier.

Votez pour ce commentaire: 

ah les bons copains, ennemis

Portrait de lounna

::::::::::::::::::

ah les bons copains, ennemis il y a quelques mois, ils se sont tout dits et là grand sourire hyporcrisie totale, leur profession???? laquelle Copé est avocat je crois, Fillion????? chomeur sans doute avec un RSA amelioré il ne devrait pas etre loin de la retraite, il n'est pas fermier non plus ex 1er ministre dejà bien payé confortable, il devrait rendre sa retraite de ministre dejà et aller chercher du boulot à pole emploi, là il risque d'avoir des surprises niveau despropositions vu son âge (plus de 50 ans) donc pas la clientèle preferée de pole emploi dejà les jeunes pole emploi ne propose rien ou des stages gratuits à enchainer, des formations qui n'ont aucun boulot derrière alors Fillion verra ce que cela veut dire chercher du boulot mais à condition d'avoir que le RSA ni sa residence dans la sarthe, ni son train de vie, seulement 3 mois le quotidien d'une personne de son âge qui cherche du boulot pour survivre voilà ce qu'il faut leur faire, supprimer leur fric du jour au lendemain comme on le fait aux ouvriers, employés tous les jours et les envoyer à pole emploi, là ils remettront peut etre les pieds sur terre et encore pas sur

Votez pour ce commentaire: 

ah les bons copains, ennemis

Portrait de lounna

::::::::::::::::::

ah les bons copains, ennemis il y a quelques mois, ils se sont tout dits et là grand sourire hyporcrisie totale, leur profession???? laquelle Copé est avocat je crois, Fillion????? chomeur sans doute avec un RSA amelioré il ne devrait pas etre loin de la retraite, il n'est pas fermier non plus ex 1er ministre dejà bien payé confortable, il devrait rendre sa retraite de ministre dejà et aller chercher du boulot à pole emploi, là il risque d'avoir des surprises niveau despropositions vu son âge (plus de 50 ans) donc pas la clientèle preferée de pole emploi dejà les jeunes pole emploi ne propose rien ou des stages gratuits à enchainer, des formations qui n'ont aucun boulot derrière alors Fillion verra ce que cela veut dire chercher du boulot mais à condition d'avoir que le RSA ni sa residence dans la sarthe, ni son train de vie, seulement 3 mois le quotidien d'une personne de son âge qui cherche du boulot pour survivre voilà ce qu'il faut leur faire, supprimer leur fric du jour au lendemain comme on le fait aux ouvriers, employés tous les jours et les envoyer à pole emploi, là ils remettront peut etre les pieds sur terre et encore pas sur

Votez pour ce commentaire: 

Ha , ça y est, les clowns

Portrait de lagueulouverte

 Ha , ça y est, les clowns sont enfin d'accord sur quelque chose. Les primaires de 2017, comme on les connait, ils vont se bouffer  pendant quatre ans, mais au moins pépère va enfin avoir la paix. Alors primaire pour Paris, primaire pour 2017, les adhérents de l'UMP n'ont pas fini de redoubler, il va falloir peut etre passer en secondaire . ils vont etre tellement nombreux pour leur primaire de 2017 : COPE, FILLON, WAUQUIEZ, BERTRAND, MAIRE, SARKO, JUPPE, sans compter les femmes. Quand je pense comme ils ont critiqués, quand les socialos ont fait la leur pour 2012. 

Votez pour ce commentaire: 

Publicité