C’est ce qu’on appelle un « fail ». Dimanche matin, le service chargé de la diffusion des textes officiels a posté sur Twitter un lien renvoyant vers un site de vente en ligne, où l’on peut se procurer toute une collection de robes ultra sexy. Une erreur bien évidemment.  

Le responsable de ce « fail » a dû avoir quelques sueurs froides en ce début de semaine. Dimanche matin, la Dila, la Direction de l’information légale et administrative, un service chargé de diffuser les textes officiels qui dépend du Premier ministre, a tweeté un lien au sujet de « l’arrêté du 7 août 2013 portant application des articles L. 562-2 et suivants du code monétaire et financier ». Un texte  signé par Pierre Moscovici à Bercy. Sauf que le lien associé à ce texte a priori ennuyeux, ne renvoyait pas vers le Journal Officiel du jour, mais vers un site de vente en ligne où les internautes peuvent se procurer « des tenues de soirées sexy pour faire de vous la reine de la nuit ».

« Fail corrigé. Désolé »

Publicité
Une erreur qui n’a bien sûr pas échappé aux followers de la Dila sur le réseau social (il y en a !), lesquels ont pu admirer la ribambelle de mannequins peu vêtues, présentant fièrement les robes en question. La Dila a fini par effacer son malheureux tweet lundi après-midi, évoquant « un bug d’URL ». « Fail corrigé. Désolé à tous les followers pour le fail de dimanche… » s’est excusée la personne chargée d’animer la page.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité