L'ex-secrétaire d'Etat Thomas Thévenoud épinglé pour des problèmes fiscaux doit se rentre au siège du PS pour "tirer les conséquences" de sa démission du gouvernement.

Celui qui a dû quitter son poste en raison de problèmes fiscaux s’est fait convoquer aujourd’hui par Jean-Christophe Cambadélis, patron du PS. Le très éphémère Thomas Thévenoud a été invité à se rendre rue de Solférino pour "tirer les conséquences" de ses irrégularités fiscales et de ses répercussions sur la crédibilité du gouvernement. Selon un communiqué diffusé par le PS, l’ancien secrétaire d’État au commerce extérieur a "accepté le rendez-vous qui devrait avoir lieu mardi ou mercredi".

A gauche comme à droite, plusieurs voix s’élèvent en faveur de son départ du Palais Bourbon. Dimanche 7 septembre, Martine Aubry a tranché sans concession au micro d’Europe 1 : "il a un problème, donc il faut qu'il s'en aille". Elle a par ailleurs indiqué trouver la situation de l’ex-secrétaire d’État "invraisemblable".

Lire aussi : Démission de Thévenoud : une erreur de casting qui aurait pu être évitée ?

Le co-président de l'UMP Alain Juppé estime pour sa part que "dans son cas, on va au moins demander à ses électeurs de vous relégitimer" évoquant à demi-mots une démission du député PS. Plus sévère, Jean-Luc Mélenchon a considéré sur France 5 que Thomas Thévenoud n’avait "en effet" plus sa place sur les bancs de l’Assemblée estimant que la négligence fiscale du député PS était "insupportable! ".

Publicité
Même son de cloche du côté de du président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone qui, interrogé par Les Echos, estime que Thomas Thévenoud "saura prendre une décision qui à la fois le protège lui mais nous protège collectivement, et au-delà même de la gauche, tous les responsables politiques, parce qu’on voit le traumatisme qu’a créé cette affaire dans l’opinion publique".

Si Thomas Thévenoud est le seul décisionnaire de son départ de l’Assemblée, il est néanmoins chaudement invité par ses pairs à prendre la porte du Palais Bourbon.

 

En imagesRemaniement : le gouvernement Valls II en images

Ministre des Affaires étrangères et du Développement international : Laurent Fabius

Ministre de la Défense : Jean-Yves Le Drian

Ministre de l’Intérieur : Bernard Cazeneuve

Garde des sceaux, ministre de la Justice : Christiane Taubira

Ministre des Finances et des Comptes publics : Michel Sapin   

Ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie : Ségolène Royal

Ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche : Najat Vallaud Belkacem

Ministre de la Culture et de la Communication : Fleur Pellerin

 

Ministre de l'Economie, de l'industrie et du Numérique : Emmanuel Macron

Ministre des Affaires sociales, du droit des femmes et de la Santé : Marisol Touraine

Autres diaporamas

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité