Vendredi 5 septembre dernier, un Airbus de la compagnie Air France a relié l'aéroport d'Orly à celui de Nice. A son bord, il y avait un président... mais pas celui auquel s'attendaient les passagers !

D'après le Canard Enchaîné de ce mercredi, une hôtesse de la compagnie Air France aurait semé le doute dans la tête de nombreux voyageurs le 5 septembre dernier. En effet, alors que l'embarquement se terminait pour le vol de 17 heures devant relier l'aéroport d'Orly à celui de Nice, cette dernière se serait fendu d'un : "Bonjour, monsieur le Président, vos places sont réservées au premier rang".

Mais pour certains passagers de l'Airbus, il y a eu mégarde sur la personne. L'hebdomadaire raconte une scène durant laquelle l'équipage se met presque au "garde-à-vous". Quelques uns parmi eux se sont alors imaginés que c'était François Hollande, en personne, qui s'apprêtait à prendre l'avion.

Publicité
Un Président, oui, mais pas le bonQu'elle n'a pas été leur surprise de voir apparaître... Jean-Marie Le Pen accompagné de deux gardes du corps ! En effet, ce dernier et sa famille disposent d'une "carte VIP" leur donnant accès à un certain nombre de privilèges. Ceci expliquant cela, voilà pourquoi le président d'honneur du Front National se voit appeler "monsieur le Président" par les employés de la compagnie aérienne française.

Vidéo sur le même thème : Air France : menace de grève pour le mois de septembre

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité