La ministre de l’Ecologie, de l’énergie et du développement durable, Ségolène Royal, tenterait de recaser Francis Rol-Tanguy, l’un de ses conseillers, à la tête de la RATP. Plus de détails.

©AFP

 

Ségolène Royal souhaite à tout prix se débarrasser de Francis Rol-Tanguy, son conseiller chargé de l’énergie, du mix énergétique et des transports. Selon Atlantico, la ministre de l’Ecologie essayerait de replacer son conseiller à la tête de la RATP.

• Lire aussi : Ségolène Royal : les couacs en série de la ministre de l’Ecologie

 Le conseiller indésirable ?

Ségolène Royal est dans une position compliquée : la ministre doit mener parfaitement sa réforme sur la transition énergétique, en associant les associations écologistes au programme. Le hic, c'est que les rapports entretenus par Francis Rol-Tanguy avec les écolos se sont détériorées dernièrement. La flopée de conseillers qui entourent la ministre est accusée d’être anti-écologie. Une friction de plus que Ségolène Royal veut absolument stopper, a rapporté le site Internet.

Si le cas de Francis Rol-Tanguy ne fait pas l’unanimité, c'est en raison du passé du conseiller. Et pour cause, ce dernier a été en novembre 2012 condamné à 42 000 euros d’amende pour plusieurs infractions à la législation du travail. Alors qu’il était directeur de l’Atelier parisien de l’urbanisme, Francis Rol-Tanguy a été poursuivi suite à deux plaintes de l’inspection du travail pour travail dissimulé et non-paiement d’heures supplémentaires.

Malgré la condamnation, Francis Rol-Tanguy a intégré le mois suivant le ministère de l’Ecologie en tant que conseiller. Il sera par ailleurs nommé directeur de cabinet de Philippe Martin en octobre 2013. L’arrivée de Ségolène Royal en avril dernier a provoqué la rétrogradation du directeur de cabinet à conseiller.

Publicité
Depuis la ministre chercherait à exfiltrer le conseiller à la tête de la RATP car "au parti socialiste, on n'abandonne pas les camarades", a ironisé Atlantico. L’actuel président de la RATP, Pierre Mongin, a déjà été reçu jeudi par le secrétaire général de l’Elysée, Jean-Pierre Jouyet.

A voir sur ce thème : Fabrice Eboué conseille Ségolène Royal de "chier à la gueule" du PS

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité