Ségolène Royal n’a pas mâché ses mots pour commenter le récent départ de François Bayou du gouvernement. Plutôt acerbe, l’ancienne ministre s’est même permise de revenir sur l’élection présidentielle de 2007.  

Dimanche, Ségolène Royal a accordé une interview à France Info.Un long format dans lequel elle a commenté le récent départ de François Bayrou du gouvernement. Fort d’une alliance passée avec Emmanuel Macron pendant la dernière campagne présidentielle, ce dernier avait été nommé garde des Sceaux dans l’équipe d’Edouard Philippe en mai, avant de finalement décider de se retirer la semaine dernière, soit une trentaine de jours plus tard. Une décision qui a été très commentée par la classe politique et pour laquelle Ségolène Royal a elle aussi son avis. Mais loin de s’en tenir aux évènements de cette année, l’ancienne ministre de l’Ecologie a fait un parallèle avec l’élection présidentielle de 2007.

"Il a mis dix ans à réfléchir à ce que je lui avais proposé en 2007 !"

Cette année-là, François Bayrou et Ségolène Royal étaient tous les deux candidats. Mais seule la socialiste avait réussi à gagner son ticket pour le second tour face à Nicolas Sarkozy. Elle avait alors proposé une alliance au patron du MoDem, ce que ce dernier avait refusé. Pourtant, Ségolène Royal s’était dite prête à le nommer Premier ministre en cas de victoire et ce, contre l’avis de son camp.

Publicité
Un refus que la candidate déchue n’a visiblement toujours pas digéré. "Sa grosse faute politique, c’est 2007. Il est passé à côté, c’était sans doute trop innovant pour lui, il était dans les vieux codes, a-t-elle jugé. Comme tous les machos, ça devait le perturber d’être le numéro deux d’une femme". Et celle-ci d’ironiser : "Finalement, il a mis dix ans à réfléchir à ce que je lui avais proposé en 2007 !".
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité