A l'Assemblée nationale, les nouveaux députés vont devoir rapidement trouver leurs marques. Outre les bancs de l'Assemblée, ils pourront se retrouver dans des lieux plus au moins discrets du Palais-Bourbon.

Un cachot

Comme le relate BFMtv, une étrange découverte a eu lieu en 2010 à l'Assemblée à l'occasion de travaux. Un cachot, remontant au début du XVIIIe, date de la construction du Palais-Bourbon, a été mis au jour a proximité de l'hémicycle. Outre la découverte de cette pièce de 2 mètres sur 1,5 mètre, meublée que d'un banc en pierre, l'Assemblée était déjà dotée d'une "cellule de dégrisement". Il s'agit d'un petit local meublé qui a servi à enfermer des députés.

Publicité
Le dernier à y être passé est le comte Armand Léon de Baudry d'Asson, un député royaliste notoirement antisémite et ultra-conservateur. Ce dernier, connu pour ses vives interruptions dans l'hémicycle, y a séjourné brièvement sous Léon Gambetta en 1880, emmené de force par une vingtaine de soldats, rapporte un article du Monde
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité