L’ancien président de la République a accordé cette semaine un long entretien à Paris Match dans lequel il n’a pas échappé à la question de son éventuel retour. Ecartant l’idée d’une "revanche", Nicolas Sarkozy a évoqué la "renaissance" et le "renouveau" tout en entretenant savamment le mystère quant à ses intentions.

S’il n’a toujours pas confirmé ni infirmé son retour, Nicolas semble en revanche se plaire à en parler chaque jour un peu plus. En effet, après des mois de silence, l’ancien président sort peu à peu sortir du bois, renouant avec les apparitions et les interventions publiques. La dernière en date : une longue interview accordée à Paris Matchsur le thème de la littérature. Rien de politique a priori, sauf que l’académicien Jean-Marie Rouart a choisi de l’interroger sur La semaine sainte d’Aragon, un ouvrage historique qui aborde la reconquête du pouvoir par Napoléon.

"Ça ne veut pas dire que je crois au mien""La question du retour, de la renaissance, est une question pour moi beaucoup plus importante que celle de la revanche. Pourquoi ? Parce que je ne crois pas à la revanche", a ainsi expliqué l’ex-locataire de l’Elysée. "Je ne crois pas à la revanche, mais je peux croire à la renaissance, au renouveau, au retour", a-t-il poursuivi avant de souligner : "ça ne veut pas dire que je crois au mien". Et d’ajouter, un brin mystérieux quant à ses intentions : "au fond, le rythme des saisons, qu’est-ce que c’est, sinon le renouveau, le retour".

"Une passion vous consume à jamais"Questionné ensuite sur son attachement et sa "passion" pour la France, Nicolas Sarkozy a répondu en affirmant que "la passion vous consume à jamais" et que "la question n’est pas de savoir si cette passion vous quitter, mais comment vous la vivez". Fort de sa réponse, l’ancien président de la République a creusé ce parallèle avec l’âge : "c’est toute la question de l’âge. Accepter son âge, c’est accepter d’être moins bon dans certains domaines et de s’améliorer dans d’autres. La passion, c’est la même chose. Elle ne vous quitte pas, mais il faut pouvoir la vivre d’une autre façon".

Publicité
Selon les informations du JDD, Nicolas Sarkozy devrait continuer d’entretenir le mystère autour de son retour, soufflant le tiède puis le froid, jusqu’à la fin du mois d’août. Une semaine avant la rentrée, il devrait ainsi annoncer son grand come-back.

 

 

 

Vidéo -  Nadine Morano : "je ne vous dis pas que Nicolas Sarkozy ne reviendra pas"

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité