En marge de son voyage en Chine, Jean-Marc Ayrault a confié à quelques journalistes que le chantier de la réforme fiscale qu’il vient de lancer pourrait prendre « 10 ans ». Un délai qui dépasse de beaucoup le calendrier initialement annoncé.

© AFP

Pour François Hollande, le changement c’était maintenant. Pour Jean-Marc Ayrault, il pourrait prendre « 10 ans ». C’est une confidence que le Premier ministre a fait à quelques journalistes en marge de son déplacement en Chine, une confidence « off » qui n’était donc pas censée finir dans les médias. Mais elle a finalement filtré, les journalistes présents ayant bondi face à cette annonce.

Une réforme qui prend de plus en plus de tempsQuestionné sur la « remise à plat » du système fiscal français, lancé le 19 novembre dernier, Jean-Marc Ayrault a indiqué qu’« elle ira jusqu’au bout, même au-delà du quinquennat. Elle se fera par étape, sans brutalité ». Le Premier ministre a ensuite expliqué qu’il y aura ensuite « la réforme de la fiscalité des collectivités territoriales », une réforme pour laquelle « il faudra deux quinquennats, dix ans ». Un calendrier qui n’en finit plus de s’allonger semble-t-il.

Publicité
Ayrault dépassé ?Jean-Marc Ayrault avait en effet indiqué dans Les Echos que l’échéance était celle de 2015. Le Premier ministre avait ainsi prévu d’inscrire la réforme au projet de loi de finances 2015, afin qu’elle soit appliquée le plus rapidement possible par la suite. Le lendemain, il modérait déjà ses propos en indiquant que la réforme prendrait « le temps nécessaire, c’est-à-dire le temps du quinquennat ». Aujourd’hui, Jean-Marc Ayrault estime qu’il lui faudra 10 ans pour la mener à bien. Le Premier ministre serait-il dépassé par l’ampleur de la tâche ?

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité