Selon Claude Goasguen, le maire du VIIe arrondissement de Paris, Rachida Dati, ne s’est pas encore acquittée des cotisations à verser au groupe UMP du Conseil de Paris. Le député-maire a déclaré à l’AFP que l’ex-Garde des sceaux devait 5.000 euros au parti. 

©AFP

Confirmant une information de l’Opinion (article payant), le député-maire du XVIe arrondissement de Paris, Claude Goasguen a déclaré à l’AFP que Rachida Dati devait 5000 euros à l’UMP. "Cela lui a été reproché par le groupe (...) Il faut payer pour participer à la vie du groupe. Cela vaut pour Rachida Dati comme pour d’autres. Dans les statuts en cours de révision, nous allons faire figurer ce genre d’obligation évidente", a ainsi annoncé le premier vice-président de l’opposition à Paris.

• Lire aussi : Jean-Vincent Placé : ces 18 000 euros de PV qu’il n’a pas payés

Un défaut de paiement de la cotisation

Rachida Dati doit ainsi 5000 euros plus précisément au groupe UMP du Conseil de Paris. Une cotisation est en effet payée par l’ensemble des élus et des militants afin que l’opposition puisse agir dans la capitale. Les déclarations de Claude Goasguen confirment la récente révélation de L’Opinion : l’ex-ministre de la Justice n’aurait pas payé la contribution de 5000 euros demandée à chaque tête de liste des élections municipales. Les élus du groupe doivent par ailleurs verser chaque mois 100 euros au parti. Une cotisation que n’aurait non plus pas pas réglée la maire du VIIe arrondissement de Paris, a également expliqué le quotidien.

Publicité
Rachida Dati ne serait pas la seule à s’attirer les foudres des comptables de l’UMP. Pierre Lellouche, numéro deux de la liste du VIIIe arrondissement, doit également 3500 euros à la fédération parisienne du parti.

A voir sur ce thème : Rachida Dati accuse son collègue de l'UMP Geoffroy Didier de racisme

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité