Le Lab d’Europe 1 a publié son palmarès des ministres les plus présents sur les médias français. Un classement hebdomadaire qui se fera baromètre de l’actualité politique. Découverte détaillée et analysée de ses points notoires.

© AFP

Europe 1 vient de lancer son Baromètre du Lab, en association avec TrendyBuzz Institut, dont la mission est de classer, le mercredi de chaque semaine, les membres du gouvernement les plus présents et les plus influents médiatiquement.

Le Lab d’Europe 1 s’explique concernant la méthodologie suivie afin de dresser ces statistiques : "Les robots de TrendyBuyzz traquent les mentions des membres du gouvernement, au sein d’un corpus constitué des médias audiovisuels (radio, télé), des médias web, ainsi que sur les réseaux sociaux. Le chiffre affiché à côté de chaque ministre est le nombre de mentions du ministre concerné, sur toutes les sources traquées."

Ainsi, la première édition du palmarès a été publiée ce matin-même, et se consacre sur la semaine du 12 au 19 novembre. Palmarès en toute cohérence qui renferme quelques surprises.

Christian Taubira, une grande première amère

Avec 43 127 mentions cette dernière semaine, la Garde des Sceaux et ministre de la Justice finit grande gagnante de cette première édition. Cette superexposition médiatique s’inscrit en toute cohérence dans la continuité des attaques racistes dont elle fait l’objet à plusieurs reprises les semaines passées. Ces polémiques, coup dur pour la haute fonctionnaire, ont néanmoins vu sa présences médiatique augmenter de près de 120% par rapport aux semaines précédent ces incidents. Cette dernière a par ailleurs bénéficié d’un très large soutien de la part des réseaux sociaux, le Lab rapportant que les termes "honte" et "soutien" étaient souvent associés au nom de la ministre.

Jean-Marc Ayrault, bon deuxième

C’est presque de moitié que le chef du gouvernement est devancé par sa subordonnée, avec au total 25 160 mentions. Il se retrouve ainsi personnalité politique la plus citée sur les médias web avec 5 234 mentions, ainsi que par les médias audiovisuels. Cette place sur le podium doit elle aussi avoir un goût légèrement amer, puisqu’aisément reliée par sa politique vivement décriée avec, en date dernièrement, les nombreuses critiques fusant de toute part à l’égard de sa politique fiscale.

Ces ministres qui flirtent avec l’anonymat

Publicité
Quand un gouvernement comporte pas moins de 38 ministres, il est difficile pour chacun de ses membres de se frayer une place au sein de la jungle médiatique. Et les rangs de Matignon de trouver de nombreux laissés pour compte. La plus ignorée ? Anne-Marie Escoffier, ministre déléguée à la Décentralisation qui, totalement absente des médias audiovisuels, ne doit ses quelques 67 mentions qu’à sa participation à l’ouverture du Salon du chocolat d’Onet-le-Château, en compagnie de deux candidats de l’émission de téléréalité Top Chef. Thierry Repentin, ministre délégué aux Affaire européennes et Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée aux Français de l’étranger ne font d’ailleurs guère mieux, avec respectivement 234 et 166 mentions.

A revoir en vidéo : Taubira traitée de "guenon"

Publicité