Elle vient de saisir la justice pour contester les informations d'un maire centriste qui accuse Jean-Luc Mélenchon d'avoir user de ses positions pour faire avancer la carrière de sa fille.

D'ordinaire très discrète, la fille de Jean-Luc Mélenchon a décidé de monter au créneau après les attaques de Christian Schoettl, maire centriste de Janvry. Maryline Mélenchon l'a ainsi assigné devant le tribunal de grande instance de Paris pour diffamation, indique 20 minutes

L’objet de ces poursuites est une vidéo, postée sur le compte YouTube du maire. Pendant plus de dix minutes, l’élu critique l’utilisation par Jean-Luc Mélenchon de l’argent public lorsqu’il était élu en Essonne. Il avance également que l'homme de gauche aurait fait embaucher sa fille au Conseil général de l’Essonne alors qu’il n’y était plus élu et qu’il lui aurait permis de décrocher un poste à la mairie de Viry-Châtillon en 1998.

A lire aussiNépotisme, argent public gaspillé... : un maire fait des révélations sur Mélenchon

"Mon nom m’a plus souvent fermé des portes qu’il m’en a ouvert"

La fille du candidat à la présidentielle avait répondu à ces accusations dans un post sur son compte Facebook. "L’idée que j’aie pu bénéficier de privilèges dus à la personnalité de mon père m’est proprement insupportable, fait-elle entendre. Les préjugés ont la vie dure, mon nom m’a plus souvent fermé des portes qu’il m’en a ouvert, d’autant que je n’ai jamais cherché à tirer profit de ce nom. Je suis fonctionnaire territoriale. J’ai passé le concours d’adjoint administratif (catégorie C) dans les mêmes conditions que les autres candidats et, évidemment, Jean-Luc n’avait aucun pouvoir sur ma réussite ou non au concours."

Maryline, fille de Jean-Luc Mélenchon et de son ancienne femme Bernadette Abriel, est née en 1974. La quadragénaire ne fait pas de politique au plan national mais milite au sein du Parti de gauche. Elle est en couple avec Gabriel Amard, secrétaire national du parti de son père et ancien maire de Viry-Châtillon, indique Gala. Elle a été adjointe à la mairie du IVe arrondissement de Lyon entre 2008 et 2009.  

C'est une "féministe intransigeante" selon son père

Sur Le Divan (France 3), de Marc-Olivier Fogiel, Jean-Luc Mélenchon s'était briè­ve­ment exprimé sur sa rela­tion avec sa fille : "Si elle avait fait d'autres choix, je n'aurais pas pour autant cesser de l'aimer (…). Même si les chats ne font pas des chiens, nous sommes des gens de convic­tions dures, c'est-à-dire âpres". A Gala, le candidat à l'élection présidentielle avait précisé que sa fille et sa petite-fille étaient "féministes intransigeantes".

Publicité
Enfin, dans son post Facebook, Maryline Mélenchon en dit plus sur sa vie actuelle : "Je suis rédacteur de la FTP, je gagne 1600€ net par mois, je bénéficie d'un 13e mois, j’ai 23 jours de RTT, 27 jours de congés et une conscience professionnelle développée. Hormis mon compte Facebook, je ne participe pas à la vie publique. Je m’applique dans mes engagements personnels, professionnels et militants."

Vidéo sur le même thème : Débats présidentiels : Mélenchon tacle sévèrement France 2