Le Canard Enchaîné, paru ce mercredi, titrait un de ses articles ‘Morano en pleine forme’. Il semblerait que l’eurodéputée UMP n'emballe pas ses collègues au Parlement européen.

Que fait Nadine Morano au Parlement européen ? C’est la question que doivent se poser plusieurs de ses confrères après avoir passé quelque temps avec l’eurodéputée. Dans son édition parue ce mercredi, Le Canard Enchaîné rapporte le comportement lourd et à la limite de l’insolence qu'adopterait la proche de Nicolas Sarkozy.

À lire aussi - Affaire Bygmalion : Nadine Morano rejette la faute sur Jean-François Copé

Ainsi, la seule fois où l’ancienne ministre chargée de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle aurait daigné se présenter à la commission Industrie et Transport dont elle est membre, c’était en mars dernier pour un vote. Après être restée une heure sur les bancs de la commission, elle s’en serait allée, assurée de ne pas perdre son indemnité, explique l’hebdomadaire.

"À Bruxelles, on peut aussi bosser"

Autre fait, autre moment de gêne pour les collègues de Nadine Morano. Le jour où Pierre Moscovici est passé devant le Parlement pour défendre sa candidature au poste de commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, la députée qui s’était placée dans les premiers rangs pour l’occasion s'est faite encore une fois remarquée. L'élue UMP a en effet plusieurs fois lancé des : "menteur !", "même pas vrai", "c’est une honte !", alors que l’ancien ministre de l’Économie français prenait la parole. Les eurodéputés conservateurs assis à côté d’elle ont bien tenté de l’arrêter, en vain. "C’est dingue à quel point elle ne pige pas qu’à Bruxelles on peut aussi bosser et que le cirque ne paie pas...", a d’ailleurs confié un eurodéputé UMP au Canard Enchaîné.

À lire aussi - Pour Nadine Morano, Laurent Wauquiez est une "crevure" et Gérald Darmanin un "chihuahua"

Publicité
Mercredi dernier encore, Nadine Morano s’est attirée la colère des députés européens UMP. Les élus s’étaient donné rendez-vous dans le cadre d’une réunion de groupe, au restaurant du musée de Strasbourg. Une seule des personnes attendues serait arrivée en retard, Nadine Morano. Cette fois, elle était accompagnée d’une équipe de Canal +, provocant l’ire d’Alain Lamassoure qui, comme les autres, n’avait pas été prévenu, relate le journal. De guerre lasse, plusieurs parlementaires auraient même quitté les lieux.

Vidéo sur le même thème - Nadine Morano, sur la loi Taubira: "Je pense que l'abrogation ne se fera pas"