À Fougères, en Ille-et-Vilaine, une électrice a été un peu trop entreprenante avec son bulletin de vote, destiné à l'ex-chef de l'État. Elle y a apposé un baiser, ne se doutant pas que cela l'empêcherait de donner sa voix...

L'isoloir, petite cabine synonyme d'intimité, permet aux citoyens de choisir en toute discrétion leur candidat favori. Et parfois, certains donnent un tout nouveau sens à cette intimité. C'est le cas d'une électrice (ou d'un électeur, qui sait ?) de la ville de Fougères, qui lors du premier tour de la primaire de la droite et du centre, en a profité pour effectuer un geste des plus étranges.

Enivrée par sa passion pour le candidat, trop heureuse de lui donner sa voix, peut-être simplement désireuse de lui exprimer sa tendresse, elle en a... embrassé son bulletin. "Il y avait du rouge à lèvres sur le nom du candidat", a témoigné un militant interrogé par Ouest France.

À lire aussi – Nicolas Sarkozy prend contact avec sa groupie, c'est "le plus beau jour de (sa) vie"

Trop subjectif pour être pris en compte

Puisque le produit était bien visible et gênait en quelque sorte sa lecture, le bulletin a été considéré comme nul. Pour que le vote compte, en effet, il ne doit comporter aucune marque distinctive. Et ce même si, comme ici, le rapprochement avec une personne est quasiment impossible.

Publicité
Parmi les 1 171 Fougérois venus voter, seules deux n'ont pas pu faire compter leur voix. La première est l'électrice au bisou. La seconde a malencontreusement glissé les noms de deux candidats dans son enveloppe. Les électeurs ont été 211 à voter pour Nicolas Sarkozy, arrivé dans la ville, comme au niveau national, à la troisième place.

Vidéo sur le même thème – La déclaration d'amour d'une militante à Nicolas Sarkozy : "Je t'aime passionnément"

Publicité