Alors que la candidature de Nicolas Sarkozy à la prochaine élection présidentielle en est toujours au stade de rumeur, François Fillon a d’ores et déjà annoncé la ligne de conduite qu’il adopterait si l’ancien chef de l’Etat se présentait.

Il ne lâchera rien. Accusé de se comporter comme un simple figurant au début du mandat présidentiel de Nicolas Sarkozy, François Fillon semble désormais décidé à agir. Depuis qu’il a officiellement mis le cap sur les élections de 2017, l’ancien chef du gouvernement se montre en effet plus déterminé que jamais, visiblement décidé à ne plus être taclé de "collaborateur" par l’ex-occupant de l’Elysée.

"Nicolas Sarkozy a toujours aimé la compétition"Invité sur le plateau de France 2 jeudi soir pour l’émission Des paroles et des actes, François Fillon s’est ainsi déclaré prêt à une "confrontation ouverte" avec Nicolas Sarkozy. Interrogé quant à l’hypothétique retour du champion de la droite en politique, l’ancien Premier ministre a indiqué : "Il y aura débat et les Français trancheront". Et alors que les deux hommes affichent des avis divergents sur certains sujets, le natif du Mans a estimé : "Nicolas Sarkozy a toujours aimé la compétition". Et de prévenir : "Il y aura une confrontation d’idées".

Publicité
Candidat en 2017 "quoi qu’il arrive", François Fillon a récemment conclu un accord avec Jean-François Copé, son ex-rival à la présidence de l’UMP. Mais alors que les deux hommes ont définitivement mis un terme à la guerre interne du parti, l’ex-Premier ministre est à nouveau accusé par ses détracteurs d’avoir manqué de courage et de ténacité. D’après les informations de Ouest-France, l’entourage de François Fillon attendrait, quant à lui, qu’il cesse de parler pour passer à l’étape suivante : l’action. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :