Selon les informations du Figaro, en cas de présence au second tour dans certains départements, le FN fera des offres à l'UMP et au PS afin de former une majorité.

Lors du scrutin de mars prochain, il se peut que dans certains départements le FN arrive à conquérir 7 ou 8 cantons ce qui aurait pour conséquence de priver soit l’UMP soit le PS d’une majorité absolue. Cette crainte exprimée par des députés de la majorité, pourrait contraindre certaines formations de s’allier afin de ne pas tomber dans l’opposition explique Le Scan du Figaro.

Lire aussi : Départementales 2015 : un candidat FN promeut "travail, famille, patrie"

Or, si le FN se hisse au deuxième tour dans un département, il faudra bien que les candidats UMP et PS fassent un choix car c’est la gouvernance du département qui sera en jeu. Comme l’a expliqué au Figaro Florian Philippot, le FN a anticipé ce cas de figure. "C'est très simple. Dans les départements où le FN pourra faire la bascule, pour le troisième tour, nous aurons plusieurs exigences que nous proposerons à tout le monde" a-t-il confié à nos confrères. Le choix pour les candidats UMP ou FN serait donc le suivant : former une majorité avec le FN ou accepter de rester dans l’opposition.  

Publicité
Or, les états-majors des deux partis majoritaires récusent toute alliance avec le parti de Marine Le Pen. Mais cela ne décourage pas Florian Philippot qui explique que ce sont des arguments locaux qui seront mis en avant pour tenter de se joindre à la majorité qui se dégagera. Si dans la législative partielle du Doubs, l’UMP a promu la position du "ni-ni", le Front national adopte pour les départementales celle du "avec-avec" afin d’intégrer une majorité. Pas folle la guêpe.

  Vidéo sur le même thème - Philipport : "ce que dit Jean-Marie Le Pen n'engage que Jean-Marine Le Pen"