La ministre de l’Education nationale aurait une dent contre le président de la République, au point de lui "faire la tête". Découvrez ce qu’elle lui reproche. 

Avis d’orage entre Najat Vallaud-Belkacem et François Hollande. Depuis la sortie du livre Un président ne devrait pas dire ça la semaine dernière, le président n’en finit pas d’essuyer les plâtres de ses confidences aux journalistes Fabrice Lhomme et Gérard Davet. Parmi ceux qui lui reprochent certains propos, Najat Vallaud-Belkacem figure en bonne place. Ainsi que le rapporte Le Point qui cite Jean-Christophe Cambadélis, la ministre de l’Education nationale aurait en travers de la gorge les propos que le chef de l’Etat a tenus à son égard. Elle "n’est pas une intello parce qu’elle n’a pas fait l’Ena", a déclaré François Hollande au cours de ses entretiens avec les journalistes du Monde.

A lire aussi – Najat Vallaud-Belkacem : les ambitions secrètes de la jeune ministre

"Najat fait la tête"

"Najat fait la tête", commente le premier secrétaire du PS, ajoutant que "Aubry enrage, Bartolone lui en veut, même Jean-Marie Le Guen est blessé". Et Jean-Christophe Cambadélis d’analyser :"C’est un homme seul, qui n’a jamais eu de courant au sein du PS. Il est individualiste dans sa manière de travailler, fier d’être énarque".

Publicité
De son côté François Hollande a réagi à la polémique née de ses confidences en faisant valoir que seule son action compte. "Il y a eu des phrases sorties de leur contexte et qui ont pu susciter, on l’a vu, une certaine polémique parfois, une émotion aussi, mais ce qui compte, c’est ce que j’ai fait et ce que je dis".

En vidéo sur le même thème : Najat Vallaud-Belkacem émue aux larmes par Manuel Valls 

 

Publicité