La sœur de Manuel Valls sort mercredi un livre dans lequel elle raconte son passé de droguée. Un pan méconnu de la vie du Premier ministre. Aussi, Planet.fr vous propose de revenir sur ces choses que vous ignorez sans doute à propos du chef du gouvernement.

Sa sœur a longtemps été toxicomane

Même si elle assure qu’elle n’a "jamais nui à la carrière" de son frère, Giovanna Valls ne peut nier le fait qu’elle l’a fait souffrir. Pendant plus de 20 ans, la sœur du Premier ministre a été héroïnomane. Un enfer pour elle, mais aussi pour ses proches, qui a été révélé en 2013 par Jacques Hennen et Gilles Verdez dans Manuel Valls, les secrets d’un destin. « Je me tuais à coups de seringue, j’étais une junkie désespérée souffrant du sida et de l’hépatite C. Je commettais des larcins risqués pour me procurer de l’héroïne, tout pour elle, entrant et sortant de prison. Mes parents, mon frère, ma famille étaient touchés de plein fouet", a-t-elle écrit deux ans plus tard dans Accrochée à la vie, journal d’une renaissance à paraître ce mercredi.

A lire aussi – Manuel Valls : sa sœur raconte son passé d’héroïnomane

Il a été naturalisé et a raccourci son nom

Manuel Valls est né à Barcelone en Espagne et n’a été naturalisé Français qu’en 1982, à l’âge de 20 ans. C’est à ce moment-là que celui qui allait ensuite devenir Premier ministre a fait le choix de raccourcir son nom. Initialement, et comme le veut la tradition espagnole, il portant le nom de son père suivi de celui de sa mère et s’appelait donc Manuel Valls Galfetti.

Son père était un artiste reconnu

Avant même que Manuel Valls intègre le gouvernement, son nom de famille était connu… dans le milieu de l’art. Son père, Xavier Valls, était en effet un artiste catalan reconnu. Il peignait notamment des natures mortes et les membres de sa famille, notamment sa femme Luisa. Il a également réalisé deux portraits de son fils dont l’un, "Retrat de Manuel" était accroché dans le bureau de Manuel Valls au ministère de l’Intérieur.

Il a été franc-maçon

A lire aussi –Franc-maçonnerie : "L’attentat à Charlie Hebdo nourrit le fantasme de la théorie du complot"

Publicité
Manuel Valls a été franc-maçon. A l’instar de plusieurs autres membres du gouvernement, Manuel Valls a fait partie de la franc-maçonnerie. Selon les informations du Nouvel Observateur(article datant de janvier 2013),le Premier ministre aurait été initié par "un responsable socialiste parisien" au Grand Orient de France dans les années 1980. Il aurait ensuite "pris ses distances avec les ateliers dès 1996", indique également l’hebdomadaire qui précise toutefois qu’il a continué de fréquenter des francs-maçons au cours de sa carrière politique.

Vidéo sur le même thème - "Valls, le matador" : la mère de Manuel Valls témoigne dans un documentaire inédit