Le ministre de l’économie Emmanuel Macron a créé l’émoi ce mercredi matin en évoquant sur "Europe 1" "les salariées illettrées" de la société d’abattoirs bretons Gad.

La polémique intervient peu de temps après celle suscitée par l’expression "les sans-dents" prêtée à François Hollande. Emmanuel Macron a utilisé un mot malheureux ce mercredi matin sur Europe 1alors qu’il s’exprimait sur les réformes concrètes que le gouvernement souhaite engager.

"Il y en a qui sont pour beaucoup illettrées"

Le nouveau ministre de l’Economie a pris pour exemple la société d’abattoirs bretons GAD qui emploie principalement des femmes et dans laquelle 850 emplois sont menacés. Ce dernier a déclaré que nombre d’entres-elles sont "illettrées". Les salariées ont très mal pris ces affirmations qu’elles estiment méprisantes.

"Il y a dans cette société une majorité de femmes et il y en a qui sont pour beaucoup illettrées. On leur explique ‘vous n'avez plus d'avenir à Gad ou aux alentours, allez travailler à 50 ou 60 km’. Ces gens-là n'ont pas le permis de conduire ! On va leur dire quoi ? ‘Allez passer le permis de conduire, allez attendre un an’ ? Ça ce sont des réformes du quotidien", a déclaré sur les ondes Emmanuel Macron.

"C’est clairement du mépris"

"C’est clairement du mépris", a rapidement réagi le délégué FO chez GAD Jean-Marc Detivelle.

De son côté, la déléguée syndicale CFDT de Gad Josselin, Annick le Guével s'est dite "choquée". "Je ne sais pas d'où M. Macron tient ces propos". "C'est une insulte aux femmes de Gad et aux femmes de l'agroalimentaire en général", a-t-elle ajouté.

Les politiques se sont également emparés de la polémique. Le député UMP Marc Le Fur a notamment appelé sur Ouest France le Premier ministre à prendre "ses responsabilités et à renvoyer M. Macron chez Rothschild".

L’illettrisme est pourtant un problème réel au sein de Gad

Pourtant, selon Le Parisien et Europe 1, 20% de l’effectif de l’abattoir souffre effectivement d’illettrisme, c'est-à-dire maitrise mal l’écriture et la lecture. Ce chiffre a d’ailleurs été confirmé à la radio par des "sources syndicales".

Les abattoirs GAD avaient d’ailleurs proposé à leurs salariés dès 2010 une formation "Maîtrise des savoirs fondamentaux".

Selon l’Agence Nationale de Lutte Contre l'illettrisme (Ancli), 7% de la population adulte âgée de 18 à 65 ans et ayant été scolarisée en France est en situation d’illettrisme. Cela représente 2 500 000 personnes en métropole.

Le Ministre a présenté "ses plus plates excuses"

Pris dans une tourmente qu’il ne souhaitait certainement pas provoquer, Emmanuel Macron s’est excusé ce mercredi après-midi à l’Assemblée nationale.

Publicité
"Si j’ai blessé des salariés, c’est inacceptable et ce n’était pas le but. Si je prenais cet exemple, c’est qu’il est une injustice exemplaire", a-t-il assuré avant d’ajouter : "mes excuses les plus plates vont à l’égard des salariés que j’ai pu blesser. Je ne m’en excuserai jamais assez".

 > Vidéo sur le même thème : Macron "devrait revenir un peu sur le terrain"

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité