En 1974, la liaison secrète entre Valéry Giscard d’Estaing et une célèbre actrice a bien failli être révélée. Mais l’ancien président et son équipe ont réussi à éteindre le feu à temps. Auteurs de "Dans l’ombre des présidents", César Armand et Romain Bongibault racontent les coulisses de ce secret d’Etat.  

Marié depuis 64 ans à Anne-Aymone, Valéry Giscard d’Estaing n’a jamais caché son côté "Don Juan". Pendant son mandat, on lui a d’ailleurs prêté plusieurs liaisons, dont une avec l’actrice Marlène Jobert et une autre avec la photographe Marie-Laure Decker. En 2009, l’ancien chef de l’Etat a même provoqué un scandale en sortant un livre, La princesse et le président, basé sur sa supposée liaison avec Diana Spencer. Une histoire qui n’a cependant jamais été avérée, à l’instar de toutes les autres que l’on a pu lui prêter.

A lire aussi – Les présidents et les femmes : une (très) longue histoire

Une mystérieuse actrice Pourtant, l’une d’entre elles a bien failli être révélée au grand jour. Ainsi que le rapportent César Armand et Romain Bongibault dans leur livre Dans l’ombre des présidents, en 1974, Valéry Giscard d’Estaing a eu un accident de voiture alors qu’il rentrait à l’Elysée. Les faits se sont déroulés un matin de septembre, trois mois seulement après son élection, rapporte Closer qui cite l’ouvrage. L’ancien chef de l’Etat était alors "au volant de la Ferrari de son ami, le réalisateur Roger Vadim" lorsqu’il est entré en "collision avec l’arrière de la camionnette d’un laitier", écrit en encore le magazine, toujours selon la même source. Citant Claude Pierre-Brossolette, l’ancien secrétaire général de l’Elysée, les deux auteurs du livre racontent également que VGE était "ivre" et qu’il était accompagné "d’une actrice en vogue, qui dément toujours avoir été assise à ses côtés".

A lire aussi – VGE et Anne-Aymone : les secrets de leur couple

Une affaire qui aurait pu faire beaucoup de bruit et nuire à l’image de l’ancien président, mais que son ex-secrétaire général a réussi à étouffer. "On l’a écrasée très vite. Ni la gendarmerie ni la police n’ont parlé. En France, s’il n’y a pas de photos, s’il n’y a pas le nom de la fille, ça n’existe pas", a expliqué Claude Pierre-Brossolette. A l’époque, seul Le Canard Enchaîné en avait parlé sans toutefois préciser l’identité de la mystérieuse passagère. Depuis, le mystère demeure entier.

Publicité
Quelques années plus tard, en 2014, François Hollande a lui aussi été cité dans les médias à cause d’une prétendue liaison. Moins chanceux, le socialiste a vu des photos de lui à scooter au pied de l’immeuble de l’actrice Julie Gayet publiées en Une de Closer. Des clichés qui ont ensuite fait les choux gras de la presse et terni son image. "C’est incroyable comment il s’est planté", a commenté Claude Pierre-Brossolette.

En vidéo - VGE fête ses 90 ans