Quelques jours après sa méprise sur le nombre de renouvellement possible d’un CDD, le ministre du Travail est revenue sur cette absence en se défendant.

Alors que sa réponse évasive sur le nombre de renouvellement possible d’un CDD a été commentée abondamment sur les réseaux sociaux et dans la sphère médiatico-politique, Myriam El Khomri a décidé de se défendre.

Invité dimanche du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro, le ministre du Travail a reconnu avoir formulé "une réponse inexacte", en déclarant que le CDD pouvait être renouvelé trois fois, alors que ce n’est que deux fois. "Je ne suis pas là pour me dédouaner, mais ça met en lumière la complexité. Il y a énormément de formes de CDD, c'est la réalité.", a-t-elle déclaré en guise de justification. Déjà, le jour même de la polémique, elle avait déclaré peu de temps après son passage chez Jean-Jacques Bourdin : "J'ai répondu trois parce que ça fait trois contrats quand on peut renouveler deux fois."

"Je suis en phase avec la vie réelle", se défend-elle

Interrogé sur ses compétences à ce poste et sur le fait qu’elle n’a pas beaucoup d’expérience du monde du travail, Myriam El Khomri s’est défendue d’être un "ministre hors-sol" . "J'ai eu une vie professionnelle avant d'être élue en 2008. J'ai eu des CDD, des CDI dans le public et dans le privé. J'ai travaillé pendant 4 -5 ans en tant qu'étudiant salarié dans une entreprise". "J'ai un parcours qui fait que je suis en phase avec la vie réelle", a-t-elle encore ajouté (voir la vidéo ci-dessus).

Publicité
"Quand on m'a proposée cette mission, on l'a fait parce qu'[en tant que secrétaire d'État à la Ville] j'ai été dans les quartiers qui sont le plus touchés par le chômage, a-t-elle ajouté. Voilà quelle est ma légitimité aujourd'hui, on me jugera sur mes résultats."

 

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité