Un colloque du FN qui s'est déroulé jeudi laisse penser que Marine Le Pen cherche à récolter des votes chez les français les plus âgés. Mais pourquoi précisément cette tranche d'âge ?

Vous ne le saviez peut-être pas, mais parmi les Français qui votent, plus de 30% sont des personnes âgées de plus de 60 ans. Cela fait de cette catégorie de la population une manne pour les politiques capables de s'allouer leurs faveurs. Elle pourrait en effet faire basculer le cours d'une élection !

Marine Le Pen l'a bien compris, mais elle a un problème : si beaucoup de seniors votent, peu son enclins à donner leur voix au Front national. Le JDD a donc émis quelques hypothèses sur les conséquences d'une potentielle conquête des plus de 60 ans par le parti d'extrême-droite.

À lire aussi – Comment le Front national part à l’assaut du "vote musulman"

Le calcul intelligent du FN

Le journal a d'abord consulté l'Ifop et l'Elabe, et relevé que chez les seniors, le FN rassemblait seulement 16% à 19% d'intentions de vote. De manière générale, environ 29% des Français seraient prêts à voter pour le parti au premier tour. En convainquant les électeurs de plus de 60 ans, Marine Le Pen pourrait faire monter ce chiffre à 32%.

Publicité
Afin de rapprocher les seniors de son parti, Marine Le Pen a donc organisé jeudi un colloque apparemment innocent. Le rassemblement était mis sous le signe du "bien vieillir", mais lançait surtout... le collectif "Seniors" du Front national. Une conquête qui a intérêt de fonctionner pour la candidate, dont les sondages prédisent une présence au second tour de l'élection présidentielle, mais une défaite lors du second scrutin.

Vidéo sur le même thème – "La tentation Front national"

Publicité