L’ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac a à nouveau été entendu par la commission d’enquête  parlementaire à propos de l’implication du Premier ministre, du Président de la République et du ministre de l’Economie dans l'affaire de son compte non-déclaré en Suisse. L'ancien membre du gouvernement affirme ne pas se souvenir d'une réunion avec François Hollande en janvier dernier.

Entendu pour la seconde fois par la commission d’enquête parlementaire mardi, l’ex ministre du Budget, Jérôme Cahuzac a confié n’avoir "aucun souvenir" de la réunion du 16 janvier qu’il aurait eue avec le président de la République François Hollande.

Les députés de la commission agacésJérôme Cahuzac a évoqué ne pas avoir souvenir de la réunion du 16 janvier et ce, alors que le ministre de l’Economie Pierre Moscovici a avoué l’existence de cette réunion à cette même commission. "Je n'ai aucun souvenir d'une réunion dans le bureau du président de la République", a répété Jérôme Cahuzac, réaffirmant sous serment que "cette réunion n'a pas eu lieu". "Nous n'avons pas les mêmes souvenirs", a-t-il conclu.

Cette réponse n’a pas convaincu les députés de l’opposition comme de la majorité présents sur place. C’est d’ailleurs une salve de critiques qui s’est ensuite abattue sur Jérôme Cahuzac. "Vous vous réfugiez derrière une perte de mémoire. Ca ne peut pas nous satisfaire", a déploré le député UMP Georges Fenech. Gérald Darmanin (UMP) s’est également adressé à l’ancien ministre : "dans l'hémicycle vous saviez répondre sans notes aux arguments très compliqués (...) sur des sujets très complexes et vous n'auriez pas bonne mémoire pour cette réunion !".

Publicité
Le député UMP Philippe Houillon a, quant à lui, demandé une confrontation entre Jérôme Cahuzac et Pierre Moscovici devant la commission. Reste à savoir si le président de la commission Charles de Courson (UDI) donnera suite à cette demande.

Manuel Valls et Chritiane Taubira avaient tous deux virulemment expliqué à la commission :