En fouillant un peu, on se rend compte que le fondateur du parti d'extrême droite est un adepte des théories du complot. Florilège.

En versant dans les thèses conspirationnistes liées aux attentats de Paris, Jean-Marie Le Pen a déclenché une énième polémique relative à ses propos. Or, si le patriarche s’est une nouvelle fois distingué par la remise en question de la version dite "officielle", le fondateur du FN n’en n'est pas à son coup d’essai en matière de logorrhées complotistes. Planet.fr revient sur ces fois où Jean-Marie Le Pen est venu alimenter différentes théories du complot.

Le 11 septembre 2001

"Je partage la suspicion de millions de gens par rapport à la thèse officielle qui nous a été avancée". Voici ce qu’a déclaré sur Radio Classique Jean-Marie Le Pen interrogé sur la sortie conspirationniste de Jean-Marie Bigard portant sur le 11 septembre 2001. Pas étonnant donc qu’il fasse référence aux attentats de New-York pour justifier aujourd’hui sa position à l’égard des attaques perpétrés par les frères Kouachi et Amédy Coulibaly. "Cela me rappelle le passeport retrouvé intact lors des attentats du 11-Septembre" a-t-il déclaré au Huffington Post en évoquant la carte d’identité laissée dans la voiture des frères Kouachi.

Lire aussi : Attentat et théorie du complot : le torchon brûle entre Jean-Marie Le Pen et Florian Philippot

La mort de Ben Laden

"Du bidon". Dans une vidéo publiée dans son fameux "journal de bord", Jean-Marie Le Pen explique que Ben Laden, "si tant est que ce soit vraiment lui" n’a pas été exécuté par le commando américain. Dénonçant une "opération de com’ grossière" le fondateur du FN explique que cette affaire ne tient pas debout et que celle-ci porterait la marque d’une manipulation mondiale orchestrée par les Etats-Unis. En même temps, il semble logique d’adhérer à la théorie du complot portant sur la mort de Ben Laden quand on partage déjà celle sur le 11 septembre.

Lire aussi :Attentats : "Avec Jean-Marie Le Pen nous avons trouvé très surprenant de découvrir une carte d’identité dans la voiture"

La théorie du grand remplacement

Théorisée par l’essayiste d’extrême droite Renaud Camus, la théorie du grand remplacement affirme qu’un mouvement de population (en d’autres termes l’immigration) a pour but de remplacer les Français dits "de souches" sur le territoire. "Cette immigration massive risque de produire un véritable remplacement des populations" disait Jean-Marie au mois de mai 2014. "Le concept de grand remplacement suppose un plan établi. Je ne participe pas de cette vision complotiste" avait pour sa part affirmé sa fille Marine Le Pen. Une "vision complotiste" qui n’allait sûrement refroidir le fondateur du FN.  

Les attentats de Paris

Publicité
Selon ses propos rapportés par Le Monde lundi 26 janvier, le fondateur du Front National n’en démord pas. Dans son esprit il s’agit bien d’un coup monté. "La mise en place de la réaction politico-médiatique fut si rapide qu’il ne peut pas y avoir d’improvisation. Un plan média était préparé à l’avance" a-t-il affirmé. Des propos qui font échos à ceux tenus quelques jours plus tôt dans un tabloïd russe. Ainsi, pour le candidat Fn en région PACA, les terroristes de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher sont "des membres d'une organisation secrète". Rien que ça. 

 Sur le même thème : la vidéo qui gêne Marine Le Pen

mots-clés : Le pen

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité