Le magazine Closer sort cette semaine un numéro un peu spécial dans lequel Jean-Luc Mélenchon a donné une interview. L’occasion pour cet adepte du "coup de gueule" de tacler Manuel Valls mais également de s’exprimer sur la presse people.

Là où on ne l’attendait pas. Jean-Luc Mélenchon est cette semaine dans Closer. Le coprésident du parti du gauche a en effet accordé une longue interview au magazine people en vente ce vendredi. Une initiative quelque peu surprenante mais qui serait due à un pari. Interrogée par 20 Minutes, la directrice de la rédaction du magazine people, Laurence Pieau a en effet raconté : "Tout est parti d’un pari" en février quand, après le scandale Hollande-Gayet, il a dit qu’il irait bien se confier un jour à Closer. Des propos que n’ont pas échappés à la journaliste et ont conduit à ce que, pour la première fois, "un homme politique de cette envergure" se retrouve dans un numéro de Closer, se félicité aujourd’hui Laurence Pieau.

Manuel Valls, "un robot qui construit un mur de phrases toutes faites"Les médias classiques "sont souvent le lieu d'un entre-soi cruel et vaniteux", a ainsi lâché Jean-Luc Mélenchon pendant cet entretien. "Je suis un rebelle. Je ne suis pas une sorte de Manuel Valls en plus âgé. Face à ce robot qui construit un mur de phrases toutes faites dans les médias officiels, je dois tout le temps trouver des failles dans le mur par lesquelles passer le message", a-t-il ensuite raillé, avant d’affirmer : "À cet instant, vous êtes pour moi un espace de liberté".

Et le coprésident du parti de gauche, de poursuivre en vantant la ligne éditoriale de Closer. Un média qui, selon lui, plaît "au grand nombre", a "des goûts simples" et "ne se prend pas trop au sérieux".

Mais si Jean-Luc Mélenchon a reconnu plusieurs qualités à ce magazine people, il s’est en revanche montré très ferme quant au traitement de la vie privée. Interrogé sur le fait de savoir si dévoiler une partie de la vie privée des personnalités politiques pouvait aider les Français à mieux les comprendre, celui-ci a répliqué : "Je ne le crois pas. C'est une illusion ! Est-ce que, pour mieux comprendre le métier des journalistes de Closer, il faudrait montrer leur vie privée ? Quelle blague !". Prenant visiblement ce sujet à cœur, l’eurodéputé a poursuivi en soulignant que "Tout le monde a besoin d'un jardin secret, de sa part d'ombre. Alors que personne ne peut être parfait...".

Publicité
"L'affaire Julie Gayet-François Hollande m'a fait rigoler"Revenant ensuite sur l’affaire Hollande-Gayet, révélée par Closer, Jean-Luc Mélenchon  a expliqué : "L'affaire Julie Gayet-François Hollande m'a fait rigoler comme tout le monde. Après, on se dit quand même ouille, ouille, ça va très loin, cette histoire... ".  

A voir sur ce thème : Les sorties médiatiques de Jean-Luc Mélenchon sont toujours très théâtralisées 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité