Fort d’avoir passé près de 40 ans derrière les fourneaux de l’Elysée, Bernard Vaussion s’est récemment confié sur l’appétit légendaire de l’ancien président Jacques Chirac. Des révélations croustillantes.

Bernard Vaussion est aujourd’hui à la retraite mais pendant près de 40 ans, il s’est activé derrière les fourneaux de l’Elysée pour satisfaire l’appétit des différents présidents et de leurs invités. Invité jeudi dernier dans l’émission Toute une histoire, l’ancien chef s’est plu à revenir sur cette expérience hors du commun. L’occasion pour lui de faire quelques révélations sur l’appétit légendaire de Jacques Chirac.

A lire aussi –Jacques Chirac : le comportement de sa femme "scandalise" leur entourage

Jacques Chirac, le président le plus gourmand"Il adorait la tête de veau, mais le problème de le communiquer, c’est que partout où il allait, on lui en proposait. Du coup, il en avait un petit peu ras-le-bol", a ainsi raconté Bernard Vaussion, précisant même "qu’à l’Elysée, en 12 ans, on a dû lui en servir deux fois". Toujours à propos du Corrézien, l’ancien chef a expliqué qu’il préférait les "choses très simples" comme le "poulet rôti" servi généralement le dimanche midi. Un plat que le Corrézien "adorait décortiquer lui-même", a-t-il assuré. Une simplicité qui se retrouvait également les soirs de réveillon. "Jacques Chirac demandait souvent une volaille rôtie avec des truffes sous peau et du boudin blanc. Sinon, il appréciait également un gigot de sept heures", avait confié Bernard Vaussion à Planet.fr l’hiver dernier. Au cours de cette interview, l’ancien cuisinier nous avait également rapporté que Jacques Chirac était "le plus gourmand" de tous les présidents pour lesquels il a travaillé. "C’était un vrai bonheur que de cuisiner pour lui car il avait plaisir à passer à table", s'était-il alors souvenu.

Publicité
Car si Jacques Chirac se contentait de plats "simples", son appétit était en revanche grand. "On restait dans le cadre d’un repas normal, mais c’est qu’il était facilement (du genre) à se resservir, à passer à un autre repas s’il le fallait", a par ailleurs assuré Bernard Vaussion dans Toute une histoire.

En vidéo - Zoom sur les coulisses de l’Elysée : Guillaume Gaumez, cuisinier surdoué au service des présidents