Copieusement hué lundi lors de l'inauguration du Salon de l'agriculture, François Hollande n'est pas le premier homme politique a subir les sifflets d'une foule hostile.

© AFP

Un Salon de l'Agriculture hostile au gouvernement

L'inauguration du Salon de l'agriculture lundi n'a pas été de tout repos pour le président de la République. Après les douceurs de son voyage dans le Pacifique, le chef de l'Etat a été accueilli à froid par les agriculteurs. "Démission", "Démission", "Casse-toi", pouvait-on entendre dans les allées du salon. Des manifestants ont même détruit entièrement le stand du ministère de l'Agriculture. Le lendemain, le Premier ministre n'a pas été mieux accueilli : "Petit zizi", "Trouillard", "Pantin de l'Europe", ont hurlé quelques manifestants.

Publicité