Un livre recueillant plus de mille lettres envoyées par l'ancien président à Anne Pingeot sera publié le 13 octobre. C'est la discrète maîtresse de François Mitterrand qui a décidé de les rendre publiques.

A quelques jours de la naissance de François Mitterrand, les éditions Gallimard s'apprêtent à frapper fort. Le 13 octobre sortira un livre où sont retranscrits des lettres et poèmes que l'ancien président a envoyés à sa maîtresse, Anne Pingeot, avec qui il a eu une fille cachée, Mazarine.

Le livre, qui s'intitule Lettres à Anne (1962-1995), contient en tout 1218 lettres et poèmes. Selon, Le Figaro qui a pu les lire, ces missives sont "passionnées, confiantes, intenses, douloureuses parfois (il reproche à Anne son caractère entier, son intransigeance), émouvantes". Connaissant son amour de la littérature, un proche de la famille a cru déceler "du Chateaubriand" dans le style de François Mitterrand.

A lire aussi François Mitterrand a-t-il été euthanasié ?

Pour Mitterrand, Anne a été "la chance" de sa vie

La première lettre date de 1962, soit peu après la rencontre d'Anne et François à Hossegor, dans les Landes, où Mitterrand et la famille Pingeot passent leurs vacances. Il a 47 ans, elle n'en a pas 20. Dans les mois qui suivent, l'élu de la Nièvre écrit tous les jours à sa maîtresse, jusqu'à la toute fin. La dernière lettre est datée de septembre 1995, quelques mois avant sa mort. Très malade, Mitterrand est parti se reposer en Bretagne. À "Anne", qu'il tutoie, il confie alors qu'elle a été la "chance" de sa vie.

D'Anne Pingeot, les Français ne connaissent presque rien. Les plus âgés se souviennent de son apparition au cimetière de Jarnac le 11 janvier 1996, pour l'enterrement de l'ancien Mitterrand. La photo d'Anne Pingeot, de sa fille cachée, et de la famille officielle de l'ancien président, réunies autour de sa tombe, avait fait forte impression. Depuis ce jour, Anne Pingeot a toujours voulu rester discrète, notamment sur sa relation avec l'ex-chef de l'Etat. Elle n'y a dérogé qu'une fois, en se confiant à l'ancien journaliste de la BBC et biographe de l'ex-président, Philip Short. Elle évoque alors "trente-deux ans de vie intense de bonheur… et de malheur". Concernant la naissance de Mazarine, en 1974, cette femme de l'ombre, qui s'est promis de "ne connaître personne d'autre, ni avant, ni après", dit que c'est "le seul vrai cadeau" qu'il lui a fait. 

Des lettres cachées dans des boîtes à chaussures

Le dernier déballement d'Anne Pingeot ne sera pas des moindres puisqu'il est à l'origine du livre à paraître le 13 octobre. L'année dernière, la maîtresse de l'ancien président a montré à un éditeur de livres d'art chez Gallimard, lors d'un dîner, des dizaines de boîtes à chaussures contenant les fameuses lettres de son célère amant. Un second déjeuner avec Antoine Gallimard, le patron de la maison d'éditions, scellera la naissance des Lettres à Anne.

Publicité
Pourquoi publier un tel livre aujourd'hui ? "C'était le moment, explique au Figaro le journaliste Philip Short. Pendant des années, Anne a mal supporté toutes les versions non autorisées de sa vie qui circulaient. Elle a sans doute voulu dire sa part de vérité".

Vidéo sur le même thème : Le chéri de Mazarine Pingeot candidat aux législatives de 2017