Alors que le gouvernement de "combat" voulu par le président François Hollande est complet depuis mercredi, le chef de l’Etat en a profité pour imposer une nouvelle règle à la toute nouvelle équipe de ministres. Découvrez de quoi il s’agit.

©AFP

Privés de téléphone portables. Lors de l’annonce du remaniement ministériel, François Hollande avait prévenu qu’il voulait un gouvernement "resserré" et "mobilisé". La nouvelle équipe de Manuel Valls étant au complet depuis mercredi, le président a donc donné les consignes pour que son vœu se réalise. Ainsi, il a averti les ministres que téléphones portables étaient désormais interdits pendant le Conseil hebdomadaire. Tous devront en effet déposer leurs appareils avant de pénétrer la salle. L’objectif est qu’ils "se concentrent pleinement" sur les dossiers et "pour être concentrés sur ce qu’ils ont à faire, le président de la République a décidé qu'il n'y aurait plus de portables au conseil des ministres", a confirmé le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, lors d'un point de presse. "Chacun maintenant aura à discuter et à écouter ce qui se dit et n'aura plus à pianoter sur ce magnifique outil", a-t-il par ailleurs conclu. Le ministre de l’Agriculture n’a cependant précisé à quoi s’exposeraient ceux qui refuseraient de se plier à cette règle.

Publicité
Des consignes claires pour les vacances de l’année dernièreCe n’est pas la première fois que François Hollande impose des règles aux ministres au nom de l’image du gouvernement. L’année dernière, il a en effet demandé aux ministres du gouvernement Ayrault de passer des vacances studieuses. Alors que lui-même était resté en région parisienne, il avait en effet exigé d’eux qu’ils restent joignables à tout heure et qu’ils ne pas s’éloignent à plus d’une demi-journée de transport de Paris. L’objectif était alors de montrer que le gouvernement était "exemplaire".

Vidéo : François Hollande à la Lanterne l'été dernier