Le président de la République, en voyage officiel en Turquie, s'est permis quelques blagues, a rapporté ce mardi Le Figaro. Depuis l'affaire Hollande-Gayet, le président avait en effet, semble-t-il, laissé son humour de côté.

© AFP

Actuellement en visite officielle en Turquie pour deux jours, François Hollande a renoué avec son humour, rapporte ce mardi Le Figaro. Depuis les révélations du magazine Closer, le président de la République était plus discret qu'à son habitude. La "clarification" de sa situation avec Valérie Trierweiler "l'a semble-t-il, libéré", a affirmé le quotidien.

Tandis qu'il patientait dans la salle de presse, François Hollande s'est inquièté de l'absence de certains de ses ministres. Le chef d'Etat ne s'est alors pas gêné pour plaisanter un peu. "Il est là le président. Je n'ai plus de gouvernement, ils sont tous partis", a-t-il dit avec le sourire. Puis, il s'est tourné vers la gauche et a aperçu trois d'entre eux : Nicole Bricq, Philippe Martin et Geneviève Fioraso. "Le côté gauche est là, mais la droite est partie", s'est-il esclaffé.

"Vous, vous n'allez pas signer d'accord"

Publicité
La cérémonie de signatures d'accords commerciaux a ensuite débuté. Les ministres Arnaud Montebourg et Philippe Martin ont alors été appelés en tribune, et François Hollande en a profité pour glisser, à nouveau, un petit trait d'humour. Ces dernières semaines ont notamment été marquées par le désaccord du ministre du Redressement productif et celui de l'Ecologie à propos du gaz de schiste. Le premier souhaite effectuer des recherches sur des techniques d'extraction propres, le deuxième est contre une quelconque explotation de cette énergie. Lorsque les deux membres du gouvernement sont arrivés sur l'estrade, François Hollande s'est aussitôt exclamé : "vous, vous n'allez pas signer d'accord !". L'humour adoucit les moeurs, c'est bien connu. S'il plaisainte, c'est sans doute que François Hollande va bien.

Vidéo : lorsque François Hollande blague sur son impopularité

Publicité