Deux ans après l’élection de François Hollande et trois ans après l’affaire du Sofitel, Dominique Strauss-Kahn écarte toute possibilité de revenir dans la vie politique.

©AFP

L’ancien patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn ne reviendra pas dans la vie politique. Trois ans après l’affaire du Sofitel, qui lui a valu une plongée en enfer, l’ex-favori à la présidentielle de 2012 aurait confié à ses proches que la politique était derrière lui, a rapporté ce vendredi Le Parisien.

• Lire aussi : Film sur DSK : Anne Sinclair ferait pression pour interdire sa sortie

"Je n'en ai pas envie"

Et le désormais consultant économique n’éprouve aucune envie de retour au sein de la vie publique. "La politique, c'est derrière moi. D'abord, je n'en ai pas envie et, même si j'en avais envie, je ne crois pas que ce serait possible", aurait ainsi confié à ses proches l'ancien directeur du FMI. Cette décision intervient malgré l’élan dans l’opinion dont bénéficie l’ancien ministre des Finances, note Le Parisien.

Publicité
"Dans la rue, les gens m'arrêtent tous les 50 m et me disent : On a besoin de vous. C'est sympathique et excellent pour l'ego, mais pas forcément représentatif. Il y en a peut-être autant qui pensent l'inverse mais n'osent pas traverser la rue pour me le dire", aurait-il ainsi plaisanté afin de clore la question.

Dominique Strauss-Kahn était déjà réapparu l’année dernière lors d’une audition sénatoriale sur la situation économique du pays.

A voir sur ce thème : Anne Sinclair se confie à propos de DSK

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité