Un homme a été condamné ce lundi à 200 euros d’amende avec sursis pour avoir injurié Marine Le Pen.

Ces deux-là ne sont certainement pas copains comme cochons. Dans un article publié le 2 avril 2013 sur le site poiteeks.info, qui se définit comme étant un "blog de gauche qui tape partout", un blogueur avait qualifié la présidente du Front national de "truie lepéniste", comme le rapporte Le Figaro.

"Hollande peut et doit rebondir. Sinon c'est la truie lepéniste qui va en profiter"

Dans ce post, l’internaute mentionnait l’affaire Cahuzac et déclarait : "Hollande peut et doit rebondir. Sinon c'est la truie lepéniste qui va en profiter". Après deux années de poursuite judiciaire, le blogueur a été condamné lundi à 200 euros d’amende avec sursis. De plus, il doit verser un euro de dommages et intérêts à l’eurodéputée d’extrême-droite.

Lire aussi - Marine Le Pen : une maman avant tout

Le prévenu s’est défendu en prétextant qu’il était question d’une allégorie visant le Front national et ses électeurs et non Marine Le Pen personnellement. Il avait par ailleurs assuré que son article n’avait probablement eu aucune répercussion politique pour la présidente du parti d'extrême-droite.

Publicité
Ses arguments n’ont pas convaincu le tribunal correctionnel de Paris, les juges de la chambre considéraient qu’il s’agissait d’une "expression outrageante", d’un "terme de mépris", "comparant la partie civile à un animal réputé sale et physiquement disgracieux".

Vidéo sur le même thème : Marine Le Pen met les points sur les i avec son père