L’ancienne garde des Sceaux n’a pas mâché ses mots pour dénoncer l’attitude de Manuel Valls à la tête du gouvernement.

Rachida Dati a une nouvelle cible : Manuel Valls. Après avoir dézingué Nicolas Sarkozy et sa stratégie de retour pendant plusieurs mois, l’ancienne garde des Sceaux a décidé de s’en prendre au chef du gouvernement. Désormais réconciliée avec le président de l’UMP, le maire du 7e arrondissement de Paris pointe en effet son doigt en direction de la majorité. Et plus précisément du Premier ministre.  

A lire aussi – Fini la guéguerre : Rachida Dati et Nicolas Sarkozy sont réconciliés !

"Manuel Valls parle haut et fort mais avec mépris et avec des résultats effrayants", a raillé Rachida Dati dans une tribune publiée mercredi dans Les Echos. Sans toutefois citer des exemples précis, l’ancienne ministre de la Justice a poursuivi en dénonçant : il n’a "aucune proposition forte ne porte son empreinte (…) et ceux (qui), au gouvernement, tentent des réformes se heurtent à un premier ministre sans vision et à une gauche éclatée". Selon elle, le "seul bilan" du Premier ministre serait d’avoir "divisé les Français et communautarisé la France".

Les erreurs de la droite

Publicité
Loin de ne s’en prendre qu’à Manuel Valls, Rachida Dati a également taclé son propre camp tout en veillant à ne pas égratigner l’image de son chef. "Certains à droite font l'erreur d'espérer gagner en 2017 par défaut", a-t-elle déploré. "La droite est aujourd'hui rassemblée grâce à Nicolas Sarkozy. Mais que faisons-nous de cette unité?", a-t-elle interrogé. Et celle-ci de regretter : "Nous commentons, tétanisés, la progression du FN. Nous espérons convaincre les Français avec des propositions hâtives reflétant leurs angoisses et leurs difficultés, sans les résoudre".

Vidéo sur le même thème : Rachida Dati insulte les journalistes