Alors que Claude Guéant est déjà impliqué dans une affaire financière, un mail compromettant a été révélé ce jeudi par Le Point. L'ancien secrétaire général de l’Elysée demanderait au magnat russe de l’aluminium, Oleg Derispaka, de recourir à son gendre, le banquier Jean-Charles Charki.

Le Point a révélé ce jeudi un mail que Claude Guéant aurait adressé au magnat russe Oleg Deripaska. Le mail aurait été envoyé en octobre 2009 par l'ex-secrétaire général de l’Elysée dans lequel il demanderait à l’homme d’affaires de recourir à son gendre dans le cadre du règlement d’un contentieux. Oleg Deripaska et l’Etat guinéen étaient en effet en désaccord à propos de la fermeture de la plus grande usine d’aluminium du continent.

"Cher Oleg"L’hebdomadaire révèle que c’est en des termes amicaux que Claude Guéant aurait envoyé sa demande pour son gendre. La formule "Cher Oleg" serait ainsi visible en tête du message électronique qui est signé "d’un simple ‘Claude’". Le message de Claude Guéant irait d'ailleurs droit au but : "je suis convaincu que nous bénéficierons tous d'une normalisation de la situation dans tous les domaines. Un accord entre votre groupe et les Guinéens irait dans ce sens". Au service de la Guinée dans cette affaire, le gendre de l’ex-ministre de l’Intérieur se serait ainsi servit de son beau-père pour atteindre le milliardaire russe et par la même occasion pouvoir régler le contentieux.

Publicité
Une nouvelle affaire ?Ce mail accablant montre que Claude Guéant n’hésiterait pas à utiliser ses pouvoirs pour favoriser ses proches. Cela fait suite à l’affaire de fonds suspects récemment révélée par Le Canard Enchaîné. Selon l'hebdomadaire satirique, l'homme politique aurait reçu 500.000 euros d’origine inconnue et 25.000 euros qui proviendraient de Jordanie. Si ce que Le Point a révélé s'avèrait vrai, ce serait une nouvelle affaire qui accablerait davantage Claude Guéant.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :