Le comportement de Christiane Taubira le weekend dernier lors de l’université d’été du PS pourrait bien l'avoir poussée vers la sortie.

Christiane Taubira pourrait bien s’être un offert un ticket de sortie. Selon les informations d’Europe 1, la ministre de la Justice ne serait plus dans les petits papiers de l’exécutif. "François Hollande et Manuel Valls ont intégré un prochain départ, celui de Christiane Taubira", croit en effet savoir la radio. Cette situation ferait suite à l’université d’été du Parti socialiste qui s’est tenue le weekend dernier à La Rochelle. Alors que les députés frondeurs – qui menacent la majorité parlementaire à l’Assemblée nationale - organisaient une réunion, la garde des Sceaux a décidé d’y assister. Une initiative qui n’a pas plu à une partie de la majorité et dont la ministre s’est défendue en invoquant une simple envie "d’entendre les débats".

Sa visite aux frondeurs ne serait pas bien passée"Elle ne s’est pas rendu service", aurait confié un frondeur à Europe 1. De son côté, Manuel Valls a tenté de calmer le jeu en assurant que "la cohérence, la clarté, la cohésion voulues par le président de la République ne sont pas évidemment mises en cause". Mais, si l’on en croit les informations de la radio, ce ton ne serait qu’une façade et, en coulisses, se préparerait le départ de Christiane Taubira.

A lire aussi –Christiane Taubira chez les frondeurs : Manuel Valls tente d’éteindre la polémique

Si la nouvelle peut sembler rude quelques jours seulement après l’annonce du nouveau gouvernement Valls, elle ne devrait cependant pas affecter la ministre autant qu’il n’y paraît. Un autre bruit court en effet depuis quelques jours : elle ne voulait pas faire partir de cette équipe gouvernementale et se serait finalement laissée convaincre par François Hollande. "J’ai beaucoup hésité, je ne voulais pas rester au gouvernement, surtout après la nomination de Macron. Mais c’est Hollande qui me l’a demandé. Je n’ai pas pu lui refuser", a expliqué la ministre dans les colonnes du Canard Enchainé.

A lire aussi  -Christiane Taubira devrait finalement quitter le ministère de la Justice

Publicité
Lors du tout premier remaniement du quinquennat de François Hollande, une rumeur avait également éclaté concernant le départ de Christiane Taubira. Alors qu’elle venait d’être reconduite dans le gouvernement Valls I, Le Figaro avançait qu’elle le quitterait une fois la réforme pénale adoptée en juin.

 Vidéo sur le même thème - Taubira chez les frondeurs : stupeur à La Rochelle