Le Parisien a partagé de nouvelles informations sur la prochaine émission "politique" de D8. Bernard Accoyer, Jean-Luc Romero ou encore Thierry Mariani auraient participé aux tournages de l'émission.

L'équipe de production de la future émission "politique" de D8 enchaîne les tournages. Si le titre reste pour l’instant un mystère, on en sait déjà un peu plus sur les invités et l’objectif du programme, rapporte Le Parisien. Selon les informations du journal, Olivier Hallé, le producteur, présente l'émission comme une "tentative de rapprocher les élus de la vie quotidienne". Il ne s’agirait pas de mimer simplement une émission de téléréalité, a-t-il clarifié. Le terme semble même être banni par la chaîne, car jugé trop "péjoratif".

À lire aussi -Les politiques dans la peau des Français, la future émission de D8

Le principe est simple : transformer les personnalités politiques pour les rendre méconnaissables puis les immerger dans une expérience qui se veut unique et nouvelle pour elles. L’objectif est d’amener les politiques à être confrontés à des problèmes qui, s’ils ne leur sont pas inconnus, leur sont souvent épargnés du fait de leur fonction ou de leur notoriété, précise le quotidien.

Des politiques de tous bords

Après avoir eu la confirmation de la participation de la sénatrice PS, Samia Ghali, à la mi-octobre ce sont les noms de Thierry Mariani, Jean-Luc Romero, Julien Dray ou encore de Michèle Alliot-Marie qui ont été confirmés par la chaîne,  annonce Le Parisien. L’élue des Bouches-du-Rhône, Samia Ghali avait pris la place d’une mère célibataire de deux enfants devant trouver un logement. Les autres personnalités politiques ont eu droit au même genre d’exercices.

Ainsi, l’ancien président de l’Assemblée national, Bernard Accoyer, s'est glissé dans la peau d’un brancardier aux urgences quand Thierry Mariani, l’actuel député des Français établis hors de France, a pris la place d’un handicapé en fauteuil roulant. Le socialiste Julien Dray était invité pour sa part à jouer le prof de lycée et Jean-Luc Romero, a pris le rôle d'un militant d’Initiative citoyenne en encourageant les gens à aller voter. Les élus de gauche comme de droite sont donc représentés dans ce concept.

Publicité
Michèle Alliot-Marie devrait aussi faire partie du programme en se mettant dans la peau d’un gardien de la Paix en province. Le tournage serait cependant toujours en cours de discutions entre la principale intéressée et la production, détaille Le Parisien.

Vidéo sur le même thème - Jean-Philippe Magnen "La reprise d'une vie professionnelle devrait être la norme pour les politiques"