C’est le placement préféré des Français, mais le Livret A paraît avoir de moins en moins de succès. Pour le deuxième mois consécutif, les retraits effectués ont en effet été plus importants que les dépôts. Le Livret A semble souffrir de son faible taux de rémunération.

© AFP

C’est le produit d’épargne préféré des Français. Pourtant, depuis deux mois, ces derniers semblent bouder le Livret A, qui se révèle de moins en moins séduisant à leurs yeux. Selon les chiffres publiés jeudi par la Caisse des dépôts, les retraits sont en effet supérieurs aux dépôts. Depuis le début de l’année, les recettes nettes du Livret A s’élèvent à 12,58 milliards d’euros, soit près de deux fois moins que les recettes enregistrées sur la même période en 2012. Les Français bouderaient-ils le Livret A ?

Un taux trop bas ?Le Livret A semble en effet souffrir de son faible taux de rémunération. Redescendu à 1,25% en août dernier, les Français le trouveraient moins attractif. En octobre 2012, les dépôts avaient enregistré des sommes record après que le gouvernement en avait relevé le plafond, mais la tendance d’octobre 2013 était plutôt aux retraits. Une tendance qui pourrait se confirmer dans les mois à venir si le taux du Livret A devait encore baisser. Basé sur l’inflation, qui reste faible, le taux du Livret A pourrait en effet encore décroître en février prochain si l’inflation devait  rester basse, comme le prévoit la loi.

Publicité
Une situation pas encore inquiétanteMais selon Henri Emmanuelli, président du Conseil de surveillance de la Caisse des dépôts, il n’y a pas de quoi paniquer. « Il n'y a pas d'inquiétude particulière parce que cela correspond à la période dans l'année où, en général, soit la collecte est très faible soit on observe un léger décaissement, mais il faut tout de même rester attentif et vigilant sur ce que sera la collecte des mois suivants » a-t-il déclaré mardi soir lors d’une audition à l’Assemblée nationale.
Publicité