Revue du web
Avec La Tribune
Jeudi, Mario Draghi pourrait prolonger sa politique de rachats d'actifs tout en préparant le terrain à une réduction des rachats. Difficile équilibre.
Revue du web
Avec Atlantico
Le gouverneur de la Banque centrale européenne prévoit toujours 2% d'inflation alors que les chiffres ne s'orientent pas dans cette direction.
Revue du web
Avec Atlantico
Inflation élevée, hausse du chômage et contraction de la croissance : telle est la situation économique du Brésil à l'heure actuelle, après que son ancienne présidente ait appliqué un programme économique en tous points similaires à celui proposé par Donald Trump.
Revue du web
Avec Atlantico
Inflation élevée, hausse du chômage et contraction de la croissance : telle est la situation économique du Brésil à l'heure actuelle, après que son ancienne présidente ait appliqué un programme économique en tous points similaires à celui proposé par Donald Trump.
Revue du web
Avec Atlantico
En proposant un vaste programme de relance économique, Donald Trump a réveillé la menace d'une hausse de l'inflation aux États Unis. Une éventualité qui a attiré l'attention de la FED dont le mandat pourrait bien freiner les intentions présidentielles.
Revue du web
Avec Atlantico
Alors que Donald Trump a promis de booster la croissance américaine et de créer des millions d'emplois, l'inflation pourrait se diriger vers des niveaux plus élevés que ce qui avait été anticipé.
Revue du web
Avec La Tribune
Les prix ont fortement progressé en Espagne et en Allemagne en octobre. En zone euro, les prix pourraient progresser de 0,5 % sur un an, du jamais vu depuis juin 2014. Mais tout n'est pas réglé pour autant..
Vidéos A la une
Toujours pas d'envolée des prix au Royaume-Uni, mais l'inflation s'accentue un peu plus qu'envisagé. Les prix à la consommation ont progressé de 0,5% sur un an en juin, contre 0,3% en mai. Les économistes attendaient une hausse de 0,4%. Ce sont surtout les prix des billets d'avion (+11%) et de l'essence qui ont bondit. Ces chiffres ont été rassemblés avant le vote sur le Brexit. Les économistes s'attendent à une hausse des prix dans les prochains mois, conséquences de l'affaiblissement de la Livre Sterling. L'inflation britannique, nulle en 2015, pourrait culminer à 5% l'an prochain.
Vidéos Argent/Bourse
Le président du Venezuela Nicolás Maduro a promis qu'à partir du 4 juillet l'électricité ne serait plus rationnée. Depuis le mois d'avril, l'électricité était coupée partout à travers le pays et plusieurs heures par jour par mesure d'économie. La pénurie d'électricité a placé de nombreuses entreprises en position de chômage technique : incapables de faire tourner les machines et au bord de la faillite. 'Si cela continue comme cela, dans deux mois, je serais obligé de licencier toute l'équipe, les employés devront partir, je ne peux pas les garder' prévient ainsi un garagiste de Caracas devant une machine inerte faute de courant. Selon le gouvernement vénézuélien, le barrage de Guri devrait être en mesure de mettre un terme à la pénurie d'électricité : la sécheresse avait vidé le réservoir du barrage et provoqué l'arrêt de la centrale hydroélectrique qui fournit 70 % de courant consommé au Venezuela. Les réserves d'eau rétablies, le barrage peut être remis en marche. En revanche, le cours du baril de pétrole est toujours trop bas pour l'économie vénézuélienne : 41 % inférieur en 2015 par rapport à 2014, soit un manque à gagner énorme pour le pays. L'économie du Venezuela dépend quasi exclusivement de la vente du pétrole qui représente 96 % de ses revenus en devises. La spirale de la crise se voit partout : les rayons des magasins sont souvent vides, les produits de première nécessité sont rationnés et les experts s'attendent à une inflation de près de 500 % cette année sur 2016. Les mêmes experts estiment qu'en décembre la contraction de l'économie vénézuélienne sera de 8 %. La pénurie alimentaire touche une grande partie de la population. Dans certaines écoles, le déjeuner se résume à des galettes de patates douces. Et pour les enfants, c'est souvent le seul repas de la journée.'J'ai demandé à certaines mères si leurs enfants avaient mangé quelque chose' raconte Carmen, la cuisinière d'une école de Caracas. 'Elles m'ont répondu avoir 'trouvé du savon' et espérer l'échanger pour autre chose.' Les Vénézuéliens en sont réduits au troc et reviennent au potager individuel pour faire face à la pénurie alimentaire. Les jardins urbains commencent à se multiplier sur les toits de Caracas et le gouvernement estime qu'en 2019 ces petits potagers arriveront à couvrir jusqu'à 20 % des besoins en nourriture.
Vidéos A la une
L'inflation est repassée en territoire positif en zone euro en juin. Eurostat la donne en hausse de 0,1% sur un an, contre -0,1% le mois précédent et -0,2% en avril. C'est mieux que prévu. Cette légère embellie est emmenée par les services, dont les prix ont augmenté de 1,1% sur un an en juin. Et si les prix de l'énergie continuent à reculer, leur baisse est de moindre ampleur (-6,5% en juin contre -8,1% en mai). Elle a été compensée par la hausse de 0,9% des prix des produits alimentaires, alcool et tabac inclus. Euro area inflation up to 0.1% in June 2016 (-0.1% in May): flash estimate from #Eurostat https://t.co/qMVJ9hAplp pic.twitter.com/rD3WS26vdh- EU_Eurostat (@EU_Eurostat) 30 juin 2016 L'inflation sous-jacente, c'est-à-dire hors alimentation, énergie, alcool et tabac, ressort quant à elle à 0,9% en juin sur un an, contre 0,8% en mai. Le retour de l'inflation, conjugué au rebond post-Brexit des bourses européennes pourrait conduire la Banque centrale européenne à opter pour le statu quo lors de sa réunion du 21 juillet. Prendra-t-elle le risque cependant de décevoir des marchés qui ont déjà intégré le scénario d'un autre coup de pouce monétaire. Au lendemain du référendum, la BCE s'était en effet dit prête à injecter des liquidités supplémentaires si nécessaire.
Emploi - Retraite
Il ne devrait pas il y avoir de revalorisation des pensions de retraite en 2016. En cause : le changement de mode de calcul qui s’appuie sur une inflation en baisse continue.  
Vidéos Argent/Bourse
La Banque centrale européenne (BCE) a commencé hier à racheter des obligations émises par les entreprises de la zone euro. Elle souhaite, en effet, faire baisser les primes de risque et les niveaux absolus de taux via ces rachats. L'institution de Francfort prévoit des achats mensuels compris entre 5 et 10 milliards d'euros. Depuis hier, la BCE aurait déjà acheté des obligations Engie, Renault, Siemens, Telefonica et Generali. Cependant, on ignore encore le montant de ces rachats. - Avec: Thierry Sarles, responsable gestion de taux chez CPR AM. - Intégrale Bourse, du jeudi 9 juin 2016, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Le face à face a opposé Alexandre Hezez, directeur de la gestion collective d'Auris Gestion Privée, et Jean-Sébastien Beslay, associé fondateur de Trusteam Finance. - Intégrale Placements, du jeudi 9 juin 2016, présenté par Cédric Decoeur, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Le face à face a opposé Alexandre Hezez, directeur de la gestion collective d'Auris Gestion Privée, et Jean-Sébastien Beslay, associé fondateur de Trusteam Finance. - Intégrale Placements, du jeudi 9 juin 2016, présenté par Cédric Decoeur, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
La Banque centrale européenne (BCE) commence ce mercredi à racheter des obligations émises par les entreprises de la zone euro. Son objectif est de faciliter le financement de celles-ci, pour les inciter à investir. L'institution de Francfort prévoit des achats mensuels compris entre 5 et 10 milliards d'euros. Ils devraient s'étendre au moins jusqu'au printemps 2017. Cette mesure, annoncée le 21 avril dernier, viendra en complément des rachats de dettes publiques que la BCE mène déjà depuis plus d'un an. C'est donc un nouvel élément inédit de la panoplie de mesures qu'elle déploie depuis des mois pour faire repartir l'inflation. - Avec: Sébastien Barthélémi, responsable de la recherche crédit chez Kepler Cheuvreux. - Intégrale Bourse, du mercredi 8 juin 2016, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Débrief de la séance du jeudi 2 juin 2016. - Avec: Véronique Riches-Flores, économiste indépendante chez RF Research. Emmanuel Soupre, directeur de la gestion actions chez ABN AMRO Investment Solutions. Xavier Robert, responsable trading arbitrage chez ODDO & Cie. Et Sabrina Quagliozzi, correspondante BFM Business à New York. - Intégrale Bourse, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
La Banque centrale européenne a tenu ce jeudi une conférence à Vienne, lors de laquelle son président Mario Draghi a livré ses dernières prévisions économiques. L'institution a laissé comme prévu ses taux directeurs inchangés. L'horizon s'est également un peu éclairci pour les prix en zone euro cette année, et l'institution a révisé en hausse sa prévision d'inflation, à 0,2% contre 0,1% précédemment. Pour 2017 et 2018, les prévisions d'inflation restent inchangées par rapport à celle de mars, à 1,3% et 1,6% respectivement. - Avec: Benaouda Abdeddaïm, éditorialiste chez BFM Business. Et Frederik Ducrozet, économiste Europe Senior chez Pictet Wealth Management. - Intégrale Bourse, du jeudi 2 juin 2016, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Pour la première fois depuis l'élection de François Hollande, le budget annuel de l'Elysée a augmenté. Entre celui de 2014 et celui de 2015, une hausse d'environ un million d'euros a été enregistrée. Et comme l'inflation a été quasiment nulle, cette augmentation ne se justifie donc pas par la hausse des prix. Comment l'Elysée explique-t-il ses dépenses supplémentaires ? Malgré cette hausse, François Hollande a-t-il fait baisser le budget de l'Elysée par rapport à ce qu'il en était sous Nicolas Sarkozy ? - La mise au net de Pierre Kupferman, rédacteur en chef de BFMbusiness.com. - 12h L'heure H, du vendredi 27 mai 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Délaissé pendant trois ans, l'or est en train de retrouver son rôle de valeur refuge. Et pour cause, le métal précieux a démarré 2016 en fanfare, gagnant 16,5 % depuis le 1er janvier. Un bon démarrage qui a été confirmé et consolidé par les 360 tonnes d'or achetées via des ETF depuis le début de l'année. La situation pourrait même se renforcer à l'approche du référendum britannique sur l'Europe et des élections législatives en Espagne. - Avec: Benjamin Louvet, gérant des matières premières chez OFI AM. - Intégrale Bourse, du mercredi 25 mai 2016, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
La politique monétaire menée par la BCE, conjuguant taux d'intérêt négatifs, achats de titres sur les marchés financiers et prêts très avantageux aux banques, est la cible de plusieurs critiques. En Allemagne, certains responsables politiques lui reprochent de pénaliser les retraités modestes et de favoriser les partis d'extrême droite. Alors, la politique accommodante de la Banque centrale européenne va-t-elle trop loin dans sa volonté de soutenir l'économie ? Pour François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, qui est aussi membre du conseil des gouverneurs de l'institution de Francfort, la politique non conventionnelle menée actuellement par la BCE "est indispensable". - 18h l'heure H, du mercredi 18 mai 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Pauline Tattevin, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Débrief de la séance du mardi 17 mai 2016. - Avec: Gilles Bazy-Sire, président d'Equity GPS. Didier Borowski, responsable de la macroéconomie d'Amundi. Frédéric Rozier, conseiller en investissement chez Meeschaert Gestion Privée. Et Sabrina Quagliozzi, correspondante BFM Business à New York. - Intégrale Bourse, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Le département du Travail aux États-Unis a annoncé ce mardi que son indice des prix à la consommation avait augmenté de 0,4% au mois d'avril, boosté notamment par la reprise des prix de l'énergie. Il s'agit de la plus forte hausse mensuelle depuis plus de trois ans. Ce niveau d'inflation devrait retenir l'attention de la banque centrale américaine, qui se réunit les 14 et 15 juin pour décider de la politique monétaire. - Avec: Nicolas Forest, directeur de la gestion obligataire chez Candriam. - Intégrale Bourse du mardi 17 mai 2016, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Axel Botte, stratégiste obligataire chez Natixis AM, a décrypté les mouvements sur les marchés obligataires. - Intégrale Bourse du mardi 17 mai 2016, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Gregori Volokhine, président de Meeschaert Financial Services, a décrypté les tendances sur les marchés américains, du mardi 17 mai 2016. - Intégrale Bourse, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Premier recul de l'inflation depuis septembre en Grande-Bretagne : elle est retombée à 0,3% sur un an en avril là où les économistes l'attendaient stable à 0,5%. En cause, selon le bureau national des statistiques : une chute des tarifs dans le transport aérien, après un rebond lié aux vacances de pâques en mars. Les prix des vêtements ont eux aussi baissé, ainsi que les loyers des logements sociaux, sous l'impulsion du gouvernement. Cela fait plus de deux ans que l'inflation est inférieure à l'objectif de 2% de la Banque d'Angleterre, notamment sous l'effet de la chute des cours du brut.
Vidéos Argent/Bourse
Le Match des Traders a opposé: Jean-Louis Cussac, trader pour compte propre chez Perceval Finance Conseil, et Giovanni Filippo, membre de la cellule info d'experts de Bourse direct. - Intégrale Placements, du mardi 7 mai 2016, présenté par Cédric Decoeur, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Gilles Moëc, chef économiste chez Bank of America-Merrill Lynch a décrypté l'actualité macro-économique, du jeudi 12 mai 2016. La banque centrale nippone (BoJ) envisagerait d'élargir sa politique de taux d'intérêt négatifs à ses programmes de soutien au crédit, a rapporté l'agence Bloomberg. Cette option pourrait être alors dévoilée lors de la réunion de politique monétaire les 27 et 28 avril. - Intégrale Bourse, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Béatrice Philippe, présidente de Fourpoints IM, a décrypté les tendances sur les marchés américains, du mercredi 11 mai 2016. Wall Street a fini en nette hausse mardi, inspirée par la hausse du pétrole et les autres places boursières dans un climat haussier généralisé. Le Dow Jones et le Nasdaq ont chacun gagné 1,26%. - Intégrale Bourse, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Selon une étude rapportée par "The Economic Information Daily", les entreprises chinoises vont devoir rembourser en mai pour 1 660 milliards de yuans d'obligations disséminés dans 1 394 contrats. Le gouvernement envisagerait donc de compter sur une politique de relance financée par la dette. Cependant, la Chine s'exposerait au risque d'une crise financière, voire d'une récession, si une telle décision serait prise, selon le Quotidien du Peuple. - On prend le large: chaque mercredi, pleins phares sur les marchés émergents. - Avec: Sophie Chauvellier, gérante allocations d'actifs et multigestion chez Dorval AM. - Intégrale Bourse, du mercredi 11 mai 2016, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Eurostat revoit à la hausse ses chiffres de l'inflation en zone euro. Elle a finalement été nulle en mars sur un an, là où une première estimation la donnait négative à - 0,1%. Euro area annual inflation up to 0.0% in Mar 2016 (flash estimate -0.1%) #Eurostat https://t.co/9wadOVCPSo pic.twitter.com/eg2SctKn9S- EU_Eurostat (@EU_Eurostat) 14 April 2016 L'inflation sous-jacente, c'est-à-dire hors alimentation et énergie, ressort quant à elle à 1% sur un an, contre 0,9% précédemment estimé. La chute continue des prix de l'énergie a été compensée par la hausse des prix de toutes les autres composantes de l'indice. Les services ont tiré la moyenne vers le haut, tout particulièrement les restaurants, bars et locations d'appartements de vacances.

Pages

Publicité