Depuis mardi, la majeure partie des départements français sont concernés par au moins un arrêté préfectoral limitant certains usages de l’eau en raison de la sécheresse.

©Propluvia

Depuis plusieurs jours, une grande partie de la France souffre de la sécheresse et du manque de précipitations. Selon la carte diffusée par le site gouvernemental Propluvia, pas moins de 60 départements, dont 25 sont déclarés en situation de crise, ont déjà pris des mesures de restrictions. 114 arrêtés préfectoraux ont ainsi été imposés par souci d’économie d’eau. Tour d’horizon des règles à suivre par zone d’alerte.

Une réduction supérieure à 50%

L’alerte jaune, qui concerne essentiellement les départements de l’est de la France, comme la Haute-Marne, prévoit ainsi une réduction des prélèvements à des fins agricoles de 50%, ou une interdiction d’utilisation jusqu’à trois jours. Par ailleurs, il est demandé aux particuliers et aux professionnels de ne pas arroser les jardins, les espaces verts, les terrains de golf ou encore de ne pas nettoyer leurs voitures.

L’alerte orange, dite "renforcée", prévoit quant à elle une réduction de l’usage de l’eau à des fins agricoles supérieure ou égale à 50%, ou une interdiction d’utilisation jusqu’à 4 jours par semaine. Les départements concernés, telle que la Vendée ou encore la Vienne, sont également priés de respecter les mesures imposées en l’alerte jaune.

À lire aussi - Canicule : à Aubervilliers, certains se ruent sur les bouches à incendie

Publicité
Enfin, les départements placés en situation de crise, comme le Lot ou la Gironde, doivent impérativement cesser tous les prélèvements d’eau non prioritaires, y compris à des fins agricoles. Seuls sont autorisés les prélèvements liés à la santé ou encore à la sécurité civile.

Les départements non concernés par ces arrêtés préfectoraux sont tout de même invités à faire des économies d’eau.

Vidéo sur le même thème - La sécheresse menace l'agriculture du Gard