Alors que des raffineries et dépôts de carburants sont bloqués par des manifestants opposés à la loi Travail, des préfectures ont pris des mesures pour éviter une pénurie.  

Vers une pénurie de carburant dans quelques jours en France ? Pour éviter cela, plusieurs préfectures ont mis en place depuis vendredi des arrêtés pour rationner les pleins d'essence. Des mesures qui interviennent alors que de nombreuses raffineries et dépôts de carburants sont bloqués par des manifestants opposés à la loi Travail. 

Les département les plus touchés se trouvent principalement dans l'Ouest et le Nord de la France. "Les préfectures d'Ille-et-Vilaine, des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Orne, de Loire-Atlantique, de Vendée, de Mayenne ou encore de l'Eure ont pris vendredi des arrêtés limitant à 20 ou 30 litres le volume maximal de carburant pour les voitures, et à 40 ou 150 litres pour les poids lourds", rapporte l'AFP

Des stations pour les services d'urgence 

Publicité
D'autres départements se veulent moins contraignants pour les automobilistes mais ont toutefois pris des mesures. "Plusieurs préfectures ont interdit le stockage de carburant dans des bidons, comme en Seine-Maritime, dans le Calvados, mais aussi dans le Nord, la Somme ou encore le Pas-de-Calais, en appelant 'au civisme et à la responsabilité de chacun', ou encore réquisitionné certaines stations pour alimenter en carburant les services d'urgence", précise l'agence de presse.

Des rationnements qui pourraient durer quelques jours, les manifestants n'ayant pas encore décidé de suspendre les blocages. 

Publicité