La mairie de Beauvais enquête sur d'étranges PV distribués dans un quartier de la ville pour des stationnements sur des trottoirs jusqu'alors tolérés. Explications. 

Des habitants de la ville de Beauvais, dans l'Oise, s’étonnent d'avoir écopé de PV de 135 euros pour avoir stationné leur véhicule sur des trottoirs où ils étaient auparavant tolérés. Ces amendes seraient la réponse de policiers au rejet de leur armement lors d'une consultation citoyenne, le 27 septembre dernier. Lors de ce référendum, les Beauvaisiens, interrogés sur la question, avaient en effet voté en majorité "non". 

Face à cette mystérieuse distribution de PV, la maire Les Républicains de Beauvais, Caroline Cayeux a lancé une enquête. "Je me suis interrogée sur cette volonté d'aligner beaucoup de voitures la nuit, et je ne voudrais pas qu'à la suite du référendum, qui n'a pas conclu aux ambitions avérées de nos policiers, ce soit une petite vengeance mesquine", a déclaré l'élue à l'AFP

A lire aussi : La hausse du montant des PV de stationnement attendra 2018  

Fin de la tolérance ? 

Publicité
Les représentants des policiers laissent de surcroît penser qu'il s'agirait bien d'une petite vengeance. "Vu le manque de courage de la maire sur le sujet sensible de l'armement, les policiers ont sûrement voulu ne plus mettre en application la tolérance que la collectivité avait donnée afin de lui montrer qu'il fallait parfois prendre ses responsabilités", a déclaré Patrick Carré, président du syndicat CFTC-Police municipale, interrogé par l'agence de presse. 

Une réunion sur le stationnement dans cette ville est prévue le 5 novembre prochain. 

En vidéo sur le même thème - PV de stationnement: réforme reportée, pas de hausse avant la présidentielle