Un homme a été secouru après 62 heures de survie dans une poche d’air située à plus de trente mètres de profondeur, à la suite du naufrage de son navire au large des côtés nigériennes. Un véritable miracle dont la vidéo n’a été rendue publique que dernièrement. 

© Capture d'écran

Une histoire qui ne manque pas d’air. L’affaire remonte au 26 mai dernier, mais la vidéo de l’événement n’a été rendue publique que le 2 décembre. A la suite du naufrage de son embarcation au large des côtés Nigériennes, un des membres de l’équipage a vécu une histoire à cheval entre calvaire et miracle. Harrison Objegba Okene, cuisinier Nigérian de 29 ans, s’est retrouvé coincé dans la coque du navire à plus de trente mètres de profondeur pendant une soixantaine d’heures. Il ne doit son salut qu’à la poche d’air d’à peine plus d’un mètre de haut dans laquelle il a pu se réfugier, et aux bouteilles de soda flottant parmi les décombres.

Seul et unique survivant

Le drame, causé par un mauvais temps qui a fait chavirer l’embarcation, n’a laissé aucun autre survivant. Ses quatre collègues disparus, Harrison s’est retrouvé seul face au chemin de croix se cheminant devant lui. C’est au terme d’une attente captive de 62 heures qu’une équipe de plongeurs, hélitreuillés jusqu’au lieu de la sombrée pour en extraire les victimes, ont découvert le miraculeux, tétanisé et épuisé. A la vue de la disposition du navire, les plongeurs comprirent vite qu’une poche d’air s’était certainement formée à la proue du bateau. 

Rapidement, le plan de sauvetage s'organise. L’objectif : s’assurer de la santé du naufragé, et le remonter à la surface au plus vite. Et ce dernier d’être placé dans une chambre de décompression, sous surveillance médicale, afin de lui épargner les complications qu’un séjour aussi long à cette profondeur aurait pu causer.

Entre bénédiction et traumatisme

Ce périple, où se sont mêlées souffrance morale et souffrance physique – "L’eau salée avait enlevé toute la peau de ma langue", a déclaré le miraculé à la BBC –, a laissé derrière lui un homme traumatisé. Encore sous le choc, celui-ci a déclaré, la nuit, "avoir l’impression que le lit est en train de couler" : "Je crois que je suis sous l’eau, alors je me réveille en sursaut et je hurle." 

Publicité
 Voici le sauvetage filmé par la caméra embarquée du sauveteur ayant découvert Harrison Objegba Okene. On entend clairement le plongeur s'écrier "He's alive! He's alive!" (Il est en vie ! Il est en vie !), avant de découvrir l'homme, visiblement épuisé. 

Publicité