Un Boeing s’est écrasé dimanche soir, à l’aéroport de Kazan, la capitale du Tatarstan (Volga) en Russie. 44 passagers et 6 membres d’équipage sont morts dans l’accident.

© AFP

Lors d’un vol intérieur reliant Moscou à Kazan, en Russie, un avion s’est écrasé et a fait 50 morts, dimanche soir. Le Boeing était en service depuis 23 ans. Il avait déjà fait état d’un accident grave en 2001.

Le Boeing a explosé une fois sur la piste d'atterrissage

"Selon des informations préliminaires, toutes les personnes qui se trouvaient à son bord, 44 passagers et 6 membres d'équipage, ont été tuées". "Parmi les passagers, il n'y avait pas d'enfants", a précisé la porte-parole.

Parmi les victimes se trouvaient l’un des deux fils du président du Tatarstan, Roustam Minnikhanov, ainsi que le chef des services de sécurité russes (FSB). De son côté, le président russe Vladimir Poutine "a adressé ses condoléances aux proches des victimes de cette horrible catastrophe".

L'appareil "est tombé sur la piste d'atterrissage et a pris feu", affirme le comité d’enquête russe. Il a ensuite "explosé".

Le Boeing a déjà été l'auteur d'un accident grave

Le Boeing 737 de Tatarstan Airlines circulait depuis 23 ans. Il avait déjà subi un sérieux accident en atterrissant à l'aéroport de Belo Horizonte, en 2001 au Brésil, mais il n'y avait alors pas eu de victime.

Publicité
"L’avion avait déjà des problèmes à l’aller, nous avons failli nous écraser à l’atterrissage à Moscou", a précisé un passager du vol Kazan-Moscou de dimanche.Une enquête pour "violation des règles de sécurité aérienne" a été ouverte. Une erreur de pilotage, les conditions météorologiques, ou encore une défaillance technique sont les trois pistes privilégiées.

La Russie connait une multiplication des accidents aériens. Les autorités russes ont ordonné un contrôle des nombreuses compagnies aériennes du pays afin d'en limiter le nombre.

A revoir en vidéo : Il filme le crash de son avion depuis le hublot 

Publicité