Plusieurs dirigeants internationaux, dont François Hollande, sont attendus à Jérusalem pour rendre hommage à l'ex-président israélien décédé mercredi.

L'ancien président - et l'un des pères fondateurs d'Israël-, Shimon Peres, est décédé mercredi dans le pays du Proche-Orient. Son corps a été exposé jeudi à l'extérieur du Parlement à Jérusalem. Si de nombreux Israéliens lui ont déjà rendu un hommage appuyé, quelques chefs d'Etat, dont François Hollande, sont attendus sur place vendredi pour honorer la mémoire du prix Nobel de la Paix (1994).

Un parterre de chefs d'Etat 

Les présidents américain, français et allemand, Bill Clinton (mais pas son épouse en pleine campagne), le prince Charles, le Premier ministre canadien Justin Trudeau ainsi que le roi d'Espagne Felipe VI sont attendus au mont Herzl. Pour le moment, le président palestinien Mahmoud Abbas est le seul dirigeant arabe à se déplacer. Cependant, la réunion de toutes ces personnalités offrent un casse-tête d'organisation à l'Etat hébreux, en terme de diplomatie mais surtout de sécurité. 

Les autorités israéliennes ont indiqué que la sécurité serait à son maximum car le pays redoute une attaque palestinienne. "Un déploiement sans précédent des forces de sécurité israéliennes sera mis en place, en plus de la protection rapprochée, assurée aux nombreux dignitaires étrangers", indique la chaîne d'informations israélienne i24 News.

A lire aussi Mort de Shimon Peres : ce que vous ne savez (peut-être) pas sur lui

Les dirigeants ne seront pas exposés longtemps

"Nous élargissons les préparatifs de la procession funéraire. Il y aura 7 000 agents de police, des agents de la police des frontières, et d'autres bénévoles qui seront déployés sur le terrain pour protéger et maintenir l'ordre public, ainsi que pour fluidifier la circulation à Jérusalem", a déclaré le chef de la police israélienne, Roni Alsheikh.

Publicité
Selon le site i24 News, les dirigeants étrangers ne seront pas exposés pendant un moment. "Ils débarqueront dans des zones dîtes 'stériles', seront transférés via des véhicules blindés, et se déplaceront en convois tandis que la police bouclera un large périmètre de sécurité et utilisera des technologies spécifiques pour identifier les menaces", précise le site.

Vidéo sur le même thème : Shimon Peres, "grand-père" d'Israël

Publicité