La municipalité de Liverpool (Angleterre) a récemment proposé de vendre une partie de ses logements sociaux délabrés pour la somme de 1,50 euro. Un prix attractif qui n’est pas sans contrepartie…

Une maison pour moins de deux euros. C’est actuellement possible en Angleterre. D’après une information révélée par La Tribune, la ville de Liverpool a en effet récemment proposé de vendre 20 de ses 179 logements sociaux délabrés et ce, pour la somme symbolique d’une livre (soit environ 1,50 euro). La municipalité a ainsi expliqué que les heureux acquéreurs devront non seulement avoir une activité professionnelle mais également s’engager à respecter certaines directives.

Des contraintes de rénovationCar si l’offre de la municipalité de Liverpool peut sembler très alléchante, elle n’en cache pas moins une contrepartie. "Nous recherchons des manières innovantes pour réhabiliter des logements et pour attirer les gens dans nos quartiers, a précisé Ann O'Byrne, membre du département logement de la municipalité, citée par La Ttribune. D’après les textes officiels, les candidats à l’acquisition de ces logements devront ainsi s’engager à ce que leur maison soit "dans un état de réparation raisonnable, dispose de services et installations raisonnablement modernes et soit isolée contre le froid afin de fournir un degré de confort thermique raisonnable". Les nouveaux propriétaires devront par ailleurs y vivre pendant au moins cinq ans et ne pas louer leur maison pendant toute cette durée. En tout, un millier de dossiers auraient été envoyés à la mairie de Liverpool.

Publicité
"L'objectif est d'accélérer la rénovation de logements, d'investir dans le futur de nos communautés et de faire tout notre possible pour offrir des logements à un tarif abordable et de bonne qualité aux gens qui en ont le plus besoin", a souligné Ann O’Byrne. La plupart des maisons faisant partie de ce lot de logements sociaux délabrés ont été construites en 1919. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité