Bernard Arnault risque de ne pas devenir belge aussi vite qu’il l’avait espéré. Le patron du groupe LVMH ne remplirait pas les critères nécessaires à l’obtention de la nationalité belge, les premiers avis rendus par les organismes compétents sont, pour l’heure, négatifs.

La demande de naturalisation de Bernard Arnault semble pour l’heure mal engagée. Le départ du patron du groupe LVHM, également première fortune d’Europe, pour la Belgique en juillet dernier avait fait couler beaucoup d’encre. Selon le quotidien De Morgen, sa demande de naturalisation pourrait être rejetée au motif qu’il ne remplit pas les critères nécessaires à l’obtention de la nationalité belge.

En Belgique, toute demande de naturalisation doit en effet suivre une procédure particulière et être examinée par l'Office des Etrangers, le parquet et la Sûreté de l'Etat. Le quotidien Le Monde rapporte que « l’organisme dont l'avis est requis pour les demandes de naturalisation a envoyé un avis négatif à la commission parlementaire chargée de l'examen de son dossier ». Il y a trois semaines, l’Office des étrangers aurait également envoyé son avis aux députés, précisant que « M. Arnault n'est pas établi depuis trois ans au minimum en Belgique et ne satisfait donc pas au premier des critères requis pour obtenir la nationalité ».

Publicité
Bernard Arnault pourrait donc se voir refuser, pour l’instant, sa demande de naturalisation. Mais la procédure doit être revue au mois de janvier prochain, et pourrait donc lui être plus favorable.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :