Anders Breivik, l’auteur de la tuerie qui a fait 77 morts en 2011 en Norvège a récemment porté plainte pour torture. Le militant d’extrême droite assure être victime de sévices en prison.

L’avocat d’Anders Breivik, Me Tord Joret a annoncé jeudi que son client avait porté plainte contre Grete Faremo, la ministre norvégienne de la Justice et Knut Bjarkeid, le directeur de la prison de haute sécurité d’Ila (Norvège) où il est détenu depuis plusieurs mois. Le militant d’extrême droit qui a tué 77 personnes en juillet 2011 se plaint en effet de son isolement et des fouilles aux corps. Selon lui, ces actes relèveraient de la torture. "Brevik a porté plainte pour torture auprès de la police", a indiqué le conseil du terroriste avant d’ajouter "Breivik pense qu’ils essaient de rendre sa vie en prison aussi insupportable que possible pour le pousser au suicide".

Une cellule de trois pièces

Publicité
Isolé depuis son arrestation, le détenu dispose d’une cellule composée de trois pièces de huit mètres carrés chacune. L’une lui sert en effet de chambre tandis que les deux autres servent de bureau et de salle d’exercices. "Breivik dit qu’il est isolé des autres détenus depuis un an et demi, qu’il a fait l’objet de fouilles au corps dégradantes et qu’il n’a eu aucune possibilité de prendre l’air ou d’avoir des activités récréatives", a rapporté son avocat. Et alors que le procès de son client a été ponctué de provocations de la part de ce dernier, il a déclaré : "Il voudrait expliquer ce qu’il a fait et pourquoi il l’a fait, mais il se sent censuré parce que tout ce qu’il dit peut être pris pour une incitation à la violence".  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité